Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

L’homme doit s’adapter à un environnement de plus en plus menaçant

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Une étude européenne dresse le bilan des polluants auxquels l’humanité est confrontée.

Boire, manger, respirer, autant d’actions vitales qui pourraient bien devenir complexes dans les décennies à venir. En cause ? Les multiples pollutions environnementales, la diminution des ressources ou encore le réchauffement climatique.

Autant de bouleversements auxquels l’homme doit faire face s’il veut préserver sa santé et son bien-être. Car si nous vivons plus longtemps, nous devons affronter de multiples menaces. 

L’Agence Européenne de l’environnement et le centre de recherche de la Commission Européenne viennent de publier un rapport qui analyse ces problématiques. On y découvre une liste impressionnante de menaces : risques chimiques, pollution de l’eau, de l’air extérieur et intérieur, nuisances sonores, exposition aux UV et aux champs électromagnétiques, OGM, nanotechnologies et évolution du climat.

Autant de dangers qui, si l’on n’y prend pas garde, pourraient bien peser sur l’avenir de l’humanité. D’autant plus que ces pollutions se cumulent avec un effet multiplicateur particulièrement complexe, aux conséquences difficiles à contrôler. 

Comme le rappelle ce rapport, notre santé est liée au bon fonctionnement des écosystèmes et à la façon dont nous gérons les ressources naturelles. Par exemple, l’agriculture utilise de l’eau, de l’énergie et une quantité croissante de produits chimiques tels que des pesticides et des herbicides. Or, ces pratiques de l’agriculture intensive peuvent impacter négativement les sources d’eau, et des pesticides se retrouvent dans l’eau dite potable.

Autre exemple. L’incitation à acheter des véhicules plus économes en carburant a dopé les ventes de véhicules diesel, effectivement moins polluants en CO2 mais qui émettent une plus importante quantité de NO2 que les  véhicules essence disposant d’un pot catalytique. Cette politique s’est finalement montrée polluante, avec des conséquences sur la santé de l’homme et un accroissement des cas de bronchite et d’asthme.

Pour l’EEA, les besoins en eau et en nourriture vont encore s’accentuer, avec des conséquences environnementales de plus en plus manifestes. Une évidence ? Oui, mais pour en maîtriser l’impact il devient urgent de corriger les politiques des différents gouvernements de façon à tenir compte de ces interactions, ce qui requiert une vision à long terme. Urgent enfin de considérer les liens étroits entre les ressources alimentaires, en eau ou encore en énergie avec la santé de l’homme. 

Par Audrey Loubens, journaliste scientifique

Lire le rapport : 
http://ies.jrc.ec.europa.eu.pdf

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !