Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Inde a 10 ans d’avance sur (certains de) ses objectifs climat

Posté le par Matthieu Combe dans Environnement

L'Inde a dix ans d'avance sur au moins deux de ses objectifs pour le climat. Cependant de grands efforts restent à faire, d'autant plus que le pays n'est pas encore sur la bonne voie pour la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

La COP 24, qui se tient à Katowice en Pologne jusqu’au 14 décembre, met en lumière le fait que plusieurs objectifs fixés lors de la COP 21 de Paris sont encore loin d’être atteints. Mais des lueurs d’espoir viennent d’Inde. Ces bonnes nouvelles ont été mises en évidence par l’Institut pour l’économie de l’énergie et l’analyse financière (IEEFA).

L’Inde sur la bonne voie des énergies renouvelables

Lors de la COP 21, le Premier ministre indien Narendra Modi s’est engagé à faire en sorte que le pays puisse produire 40 % d’énergies renouvelables. Il était aussi question de la construction de 25 parcs d’énergie solaire. Ces objectifs étaient initialement à atteindre à l’horizon 2030, mais le seront bien avant la date prévue. Vaibhav Chaturvedi, un chercheur indien, estime même que ces objectifs seront atteints vers 2025.

Ces bons résultats sont dus à l’ambitieuse politique indienne et au développement du plan national sur l’électricité qui date de cette année. Dans un premier temps, il semblerait que l’Inde sera capable de produire plus de 40 % d’électricité avec des énergies renouvelables dès la fin de l’année 2019, et ce sera une grande première pour le géant asiatique.

De plus, l’année 2018 a marqué un recul dans l’exploitation des énergies fossiles dans le pays. En effet, durant le premier semestre de cette année, plusieurs projets représentant une puissance de 26 gigawatts (GW) de centrales au charbon ont été suspendus ou abandonnés. Il serait toutefois faux de penser que tout sera simple pour l’Inde. Pour valider ces bons résultats, il faudra entre autres que le pays parvienne à produire au moins 80 GW de solaire d’ici 2020, considère Vaibhav Chaturvedi.

Les émissions de carbone font planer quelques réserves

L’autre objectif sur lequel l’Inde est sur la bonne voie concerne la baisse de l’intensité carbone de son PIB. Le pays ambitionnait de la réduire de 33 % d’ici 2030 par rapport à 2005. Or, elle était déjà réduite de 21 % en 2014, ce qui pourrait permettre à l’Inde d’atteindre son objectif d’ici 2020, selon l’IEEFA.

Quelques éléments nous poussent cependant à rester vigilants. D’après le Budget Carbone Mondial 2018, la hausse des émissions indiennes de CO2 provenant des combustibles fossiles et de l’industrie est de +6,3 %, après +4 % en 2017. Si les entreprises s’engagent à réduire les émissions de CO2, le nombre de voitures dans le pays croît quant à lui. Ainsi, il n’est pas tout à fait certain que l’Inde s’oriente effectivement vers une réduction globale de la pollution dans les années à venir.

Des voitures et des climatiseurs qui inquiètent

Il reste à l’Inde encore beaucoup d’efforts à faire, alors que les habitudes de consommation des Indiens impliquent l’émission d’encore beaucoup de gaz à effet de serre. Outre la voiture, l’Inde reste encore très dépendante du charbon, tout comme la Chine. Autre problème : la prolifération des climatiseurs. L’Inde en compte aujourd’hui plus d’un million. Alors que les températures sont en constante augmentation et que le prix des équipements baisse, il faut s’attendre à ce que plus de ménages encore s’en procurent. Or, les climatiseurs utilisent des fluides réfrigérants qui libèrent des gaz à effet de serre.

Au-delà des enjeux de la COP 21, c’est un réel problème de santé publique qui se joue en Inde. Selon une étude de l’Institut de politique énergétique de l’université de Chicago, les habitants de New-Delhi ont perdu 10 ans d’espérance de vie à cause du fort taux de particules fines présentes dans l’air.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !