Logo ETI Quitter la lecture facile
Nephelios-le-premier-dirigeable-a-panneaux-solaires

En ce moment

Nephelios, le premier dirigeable à panneaux solaires

Posté le par La rédaction dans Environnement

Voler sans polluer, en totale autonomie et en puisant son énergie dans l’air et le soleil, un rêve qui devient réalité avec le premier dirigeable solaire qui s’apprête à traverser la Manche. Explications.

Voler sans polluer, en totale autonomie et en puisant son énergie dans l’air et le soleil, un rêve qui devient réalité avec le premier dirigeable solaire qui s’apprête à traverser la Manche. Cent ans après la traversée de la Manche en avion par Louis Blériot, le Nephelios, le premier dirigeable solaire au monde, effectuait son premier vol d’essais en dépit de conditions météorologiques difficiles. Moins d’un mois plus tard, le 3 janvier dernier, un second vol de 2 h 30 était couronné de succès. Une nouvelle étape avant la traversée de la Manche prévue à partir du mois de mai prochain. Le Projet Sol’R s’est constitué au début de l’année 2008 autour de trois étudiants, après leur rencontre avec un passionné de dirigeables, Stéphane Rousson. Aujourd’hui l’équipe compte environ 50 personnes investies dans la construction d’un dirigeable solaire. Plusieurs Grandes Ecoles (EPF, ESSEC, INSA Lyon et Arts et Métiers Paristech) ainsi que des lycées techniques (Lycée Timbaud, Lycée Doisneau et CFA de la FDM d’Evry) ont participé à la réalisation technique du projet qui a bénéficié de l’aide de nombreux organismes comme l’Ademe et industriels dont Messer, qui fournit l’hélium. D’un volume de 350 mètres cubes, le Nephelios (22 m de long et 5,5 m de diamètre) est le premier dirigeable habité au monde entièrement propulsé par l’énergie solaire. Il transporte un pilote et des équipements de recherche scientifique, permettant des avancées technologiques cruciales pour l’avenir du dirigeable et du transport aérien.

Un rendement de 6 %
Le défi technique était énorme. A commencer par le choix des panneaux solaires disposés sur la partie supérieure de l’enveloppe en toile recouverte de polyuréthane pour l’étanchéité. Ceux-ci ont dû répondre à un cahier des charges précis : poids, surface, solidité, étanchéité… Ce sont des panneaux de la société Global Solar distribués par Euro-Line Inc qui ont été choisis. Offrant un rendement de 6 %, ils présentent l’avantage d’être souples, légers et facilement démontables. L’énergie solaire recueillie (2,4 kW) alimente un moteur électrique disposé derrière la nacelle de pilotage, laquelle est dotée de deux hélices bipales. Hormis la propulsion solaire, écologique particulièrement silencieuse, les équipes techniques du projet Sol’R travaillent également à ce que le Nephelios soit une référence en termes de manœuvrabilité et d’autonomie énergétique. Aujourd’hui, le Nephelios trouve tout son intérêt car les aéronefs, qui ont volé bien avant les avions, suscitent de nouveau un intérêt. Leurs qualités (charge utile et efficacité énergétique inégalées) prennent une nouvelle dimension dans le contexte actuel de raréfaction des ressources naturelles. Ces dirigeables « nouvelle génération » ouvrent alors des perspectives dans de nombreux domaines (télécommunications, observation aérienne et tourisme) tout en répondant aux enjeux du développement durable pour le transport aérien.   Marc CHABREUIL

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !