Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Actu de l’innovation

Pour le développement des nanosciences

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

[Interview] Charlotte Bernard-Fouché

C'Nano GSO Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon est un réseau unique regroupant trois régions pour le développement des nanosciences et nanotechnologies dans le Grand Sud Ouest de la France. C'Nano GSO cherche à améliorer les partenariats entre la France, l'Espagne et le Portugal, basés sur des liens scientifiques forts entre les pays du Sud Ouest de l'Europe et le C'Nano GSO.

(Cette interview a été actualisée le 3 mars 2010) C’Nano GSO Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon est un réseau unique regroupant trois régions pour le développement des nanosciences et nanotechnologies dans le Grand Sud Ouest de la France. C’Nano GSO cherche à améliorer les partenariats entre la France, l’Espagne et le Portugal, basés sur des liens scientifiques forts entre les pays du Sud Ouest de l’Europe et le C’Nano GSO.

Techniques de l’Ingénieur : Que sont les C’Nano ?
Charlotte Bernard-Fouché : Les C’Nano sont des centres de compétences qui rassemblent la communauté scientifique active en nanosciences. Ils regroupent un nombre important de chercheurs, d’enseignants chercheurs et d’ingénieurs de recherche qui font progresser sur le même front les connaissances et savoir-faire indispensables au développement des nanotechnologies (4100 équivalents temps plein, permanents et non permanents). Le C’Nano GSO (Grand Sud Ouest), regroupant les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, s’inscrit dans le cadre de ces centres de compétences répartis dans toute la France.

Quels sont les objectifs du C’Nano GSO ?
Comme la plupart des réseaux se concentrant sur le développement des nanosciences et nanotechnologies, C’Nano GSO agit sur trois domaines majeurs : recherche fondamentale enseignement et formation, transfert technologique et renforcement des partenariats avec les entreprises.Dans le détail, les objectifs du C’Nano GSO sont les suivants :
  • Animer les activités scientifiques de la communauté Grand Sud-Ouest dans le domaine des nanosciences et nanotechnologies ;
  • Favoriser l’émergence de thématiques fédératrices ;
  • Mettre en commun des outils et équipements performants ;
  • Mettre en place des partenariats avec les régions trans-frontalières européennes et/ou nationales ;
  • Développer des partenariats efficaces avec le monde industriel ;
  • Participer à des actions de formation initiale ou permanente ;
  • Informer le grand public des développements des nanosciences et nanotechnologies.
Les thèmes de recherche les plus représentés dans le Grand Sud Ouest sont :
  • Nanomatériaux et molécules ;
  • Techniques de champ proche, spectroscopie et imagerie sur nano-objet ;
  • Nano-sonde, nano-manipulation et nano-machine, nanomécanique.
Quelles sont les actions de formation réalisées par le C’Nano GSO?
Dans le cadre de son volet formation, le C’Nano GSO a mis en place un groupe de travail pour l’élaboration d’un master inter-régional entre les trois régions constituant le GSO (Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon). Ce master sera consacré aux nanosciences et nanotechnologies. Un groupe de travail a été constitué pour réfléchir à l’élaboration de ce master, afin de définir le corps d’un enseignement pour physiciens et chimistes en identifiant les spécificités de chaque région. En parallèle avec ces travaux, nous développerons une action vers nos collègues espagnols afin d’étendre ce master « nano » à l’Espagne. Cette action trans-frontalière est soutenue par les ministères français et espagnols.

Quel rôle joue le C’Nano GSO dans le développement de partenariats avec le monde industriel ?
Dans le cadre de partenariats avec le milieu industriel, C’Nano GSO travaille en relation avec une Action Collective Transrégionale Nanomatériaux, baptisée ACT Nano. Cette action collective a été mise en place par la Direction Générale des Entreprises afin d’accélérer la diffusion des technologies « nanomatériaux » dans le tissu industriel et leur acquisition par les PME/PMI.ACT Nano a ainsi pour objectif d’évaluer les besoins des PME, d’apporter des solutions « nanomatériaux » et d’accompagner les PME dans leur projet de développement ou de partenariat avec des laboratoires de recherche. ACT Nano vient en quelque sorte compléter le dispositif C’Nano en apportant une dimension transfert et partenariat de recherche technologique avec les PME dans le domaine des nanomatériaux.

Quels sont les évènements auxquels participera C’Nano GSO ?
Suite à la session consacrée au C’Nano GSO lors de la conférence NanoSpain 2008 (Braga, Portugal, 14-18 avril 2008), une conférence franco-espagnole, NanoSWEC (Nano South West European Conference), organisée par le C’Nano GSO, a eu lieu à Bordeaux en novembre 2008 (3-6 novembre) afin d’initier et de renforcer des collaborations entre l’Espagne et le C’Nano GSO.Lors de l’année 2009, cette collaboration franco-ibérique a été maintenue avec la participation du C’Nano GSO à la conférence NanoSpain 2009 (Saragosse, Espagne, 9-12 mars 2009), et l’organisation du workshop NanoSWEC 2009 sur le thème plus précis des nanosystèmes et nanomatériaux bioinspirés (Bordeaux, 2-4 novembre 2009). Le succès de ces différents événements montre bien la complémentarité des recherches menées de chaque côté des Pyrénées. «  En savoir plusAujourd’hui, Charlotte Bernard-Fouché n’est plus chargée de mission pour C’Nano GSO. Depuis octobre 2009, elle est chargée de mission Nanosciences à l’Agence Nationale de Recherche à Paris. 

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !