Logo ETI Quitter la lecture facile

En chiffres

Recrutements : un bon premier trimestre et des perspectives en hausse

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Tant l'enquête annuelle Pôle Emploi “Besoin de main d'oeuvre” que le baromètre trimestriel de l'Apec révèle une tendance à la hausse des recrutements des cadres et ingénieurs. Dévoilant, une difficulté de recrutement sans surprise dans le secteur informatique ou l'ingénierie-R&D.

Le contexte général de l’emploi plutôt favorable est souligné par l’enquête annuelle de Pôle Emploi sur les “Besoins de main-d’oeuvre” (BMO), qui annonce que “les intentions de recrutement des employeurs progressent de 8,% en 2017 après une croissance de +5,1% en 2016, soit près de 2 millions d’embauche potentielles”. Ceci concernant tous les secteurs comme les services aux entreprises dont la progression pour 2017 est de 9,3% après +8% l’an dernier et dont le secteur représente désormais presque un quart des projets de recrutements. Mais aussi dans le secteur de la construction (104000 projets d’embauche, +22,5% par rapport à 2016) ou l’industrie où les besoins sont en hausse de 8,7% en 2017 après une progression de 2,6% en 2016.

L’embauche des cadres reste dynamique

Concernant les cadres, près de six entreprises sur dix ont recruté au moins un cadre au cours du premier trimestre 2017 révèle le baromètre trimestriel de l’Apec sur le marché de l’emploi. Et le deuxième trimestre devrait lui aussi être favorable à l’emploi des cadres puisque 55% des entreprises interrogées dans cette enquête envisagent de recruter au deuxième trimestre, ce recrutement étant sûr pour 73% d’entre elles. Cependant, on s’en doute, l’optimisme n’est pas de mise de façon égale pour tous les secteurs.

L’ingénierie/R&D voit gris ?

Le moral des entreprises est dans l’ensemble stable ou meilleur notamment dans le secteur de l’informatique où près des deux tiers des entreprises jugent leur environnement économique meilleur (+20 pts par rapport à mars 2016) alors que que l’ingénierie-R&D voit son taux d’entreprises pessimistes augmenter de 5 pts passant à 20%. Pour autant, les entreprises de l’ingénierie sont 82% à avoir recruté au premier trimestre et sont 87% à envisager de recruter un cadre au deuxième trimestre 2017 et pour 25% d’entre elles, l’embauche est motivée par un développement d’activité. Dans l’informatique, le niveau des recrutements est toujours au maximum avec 94% des entreprises qui ont recruté et 96% qui l’envisagent pour le deuxième trimestre, principalement pour des développement d’activité (60%). Dans l’industrie, la stabilité prévaut : 60% de recrutements effectifs et envisagés, mais là, la première motivation est le remplacement de départs.

Difficulté de recrutement

L’analyse du troisième trimestre 2016 montre que certains secteurs continuent d’avoir des difficultés à recruter. Les tensions sont particulièrement fortes dans l’informatique (75% des recrutements sont jugés difficiles selon l’Apec et +62% selon les chiffres de Pôle Emploi), dans la production industrielle et les travaux et chantiers (77%), et ils restent élevés dans les Etudes, recherche et développement (51%) mais ont néanmoins baissé de 11 points par rapport à 2015.

Par Sophie Hoguin

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !