Logo ETI Quitter la lecture facile

Un capteur de pression dans nos Smartphones ou les box internet pour optimiser les prévisions météo

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Les appareils connectés pourraient devenir un immense réseau capable de transmettre des données dédiées à la prévision du temps.

Intégrer un capteur de pression de quelques millimètres dans des Smartphones ou des box, voilà une idée intéressante. A l’origine, des scientifiques américains s’intéressant à la précision des prédictions des phénomènes météo quand on intègre dans les calculs des données de pression issues des Smartphones des citoyens. L’étude a été menée au département des sciences atmosphériques de l’Université de Washington. Les chercheurs ont combiné les données provenant de 350 Smartphones aux 110 mesures du réseau officiel local. En comparant les prédictions avec et sans les données des téléphones, il est apparu que la prédiction la plus proche de la réalité de l’évènement choisi pour le comparatif, l’orage du 30 juin 2013 qui s’est abattu a Washington, est celle incluant les informations récoltées en plus grâce aux téléphones « civils ».

Le nombre croissant de Smartphones en fonctionnement pourrait donc servir pour alimenter les modélisations météos et les rendre plus fiables. Toutefois, avant d’en arriver à l’exploitation de ces informations, il est important de considérer la précision de ces capteurs. Les chercheurs américains indiquent que même si celle-ci peut se révéler insuffisante ponctuellement, ces erreur sont très largement compensées par la quantité de données traitées. Idem, les mesures erronées seraient facilement filtrables, toujours à cause de la masse d’informations  dont est extraite une valeur moyenne qui sert de référence. Les mesures seraient donc fiables. Ce gain de précision serait toutefois limité aux zone à haute densité de population, soit principalement les zones urbaines.

Un de nos confrères de Slate.fr, Nicolas Baldeck, suggère d’exploiter aussi les box internet. En effet, leur démocratisation fait que de nombreux foyers en sont équipés, ce qui pourrait être la base d’un maillage de l’ensemble du territoire. Mais à ce jour, des doutes subsistent quant à la sensibilité de tels capteurs de pression à la chaleur dégagée dans les boitiers des boxs, que le capteur soit positionné à l’intérieur ou à l’extérieur.

Au-delà de ces considérations techniques surgit la problématique économique. Météo-France monnaye ses données météorologiques et ne sera peut-être pas ravie de partager ces chiffres avec les opérateurs téléphonique et fournisseurs d’accès à internet. 

Par Audrey Loubens

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !