Article interactif

1 - DÉFINITION ET PROPRIÉTÉS

2 - CLASSIFICATION ET NOMENCLATURE DES COLORANTS

3 - TYPES DE COLORANTS TEXTILES

4 - ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX

5 - CONCLUSION

6 - GLOSSAIRE

7 - SIGLES, NOTATIONS ET SYMBOLES

Article de référence | Réf : K350 v2

Colorants pour les matériaux textiles

Auteur(s) : Florence DIEVAL, Jean-François FAFET

Relu et validé le 19 juil. 2022

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

Dans cet article, il est question de présenter un exposé concis et clair des bases fondamentales sur lesquelles repose l’utilisation des colorants dans les opérations d’ennoblissement textiles. Il est fait état d’une description détaillée des différentes classes de colorants pour chaque type de substrat à teindre avec une présentation des différents procédés d’application et en citant les avantages/inconvénients de chaque famille de colorants. En complément, de par l’utilisation de quantités de plus en plus importantes de colorants issus de la chimie du pétrole, cet article traite également des risques toxicologiques pour les humains et l’environnement.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Dyes for textile materials

In this article, a concise and clear presentation of the fundamental bases on the dyes used for textile is described. A detailed description of the different classes of dyes for each type of substrate to be dyed is done, with a short presentation of the different process used with the advantages and disadvantages of each dyes family. In addition, this article describes toxicological risks for humans and the environment through the use of synthetic dyes.

Auteur(s)

  • Florence DIEVAL : Professeur des Universités, Laboratoire de Physique et Mécanique Textiles, Mulhouse, France

  • Jean-François FAFET : Ingénieur Textile, 3Finnovation, Saint-Amarin, France

INTRODUCTION

Les colorants proviennent de cinq matières premières fondamentales qui sont le benzène, le toluène, le xylène, le naphtalène et l’anthracène, issus en forte majorité du pétrole. Les colorants de synthèse utilisés dans l’industrie textile émanent donc essentiellement de molécules organiques aromatiques à systèmes conjugués. A partir de ces matières premières, un nombre restreint de réactions fondamentales (six environ) conduisent à des produits intermédiaires en nombre très élevé. De ces produits intermédiaires sont extraits en outre des colorants et des pigments pour le textile. Pour les seuls colorants et pigments, des structures moléculaires distinctes se comptent aujourd’hui par milliers, et les noms commerciaux par dizaines de milliers. Les colorants sont des composés organiques capables d’absorber certaines radiations lumineuses et de réfléchir ou de diffuser des radiations complémentaires. Cette propriété résulte de l’introduction dans les molécules de colorants de certains groupes d’atomes dénommés « chromophores » et responsables de la couleur. Les molécules ainsi transformées acquièrent des propriétés tinctoriales par association à d’autres groupes d’atomes dénommés « auxochromes ».

La classification d’un point de vue chimique des colorants est fondée sur les chromophores (la plus rationnelle). Une classification plus pratique consiste à trier les colorants en fonction des propriétés tinctoriales des substrats textiles (colorants pour fibres végétales – colorants pour fibres animales ou protéiniques – colorants pour fibres artificielles ou synthétiques). Les caractéristiques essentielles de ces trois familles de colorants sont la possibilité d’application en solution ou en dispersion aqueuse, le taux de montée du colorant (rendement de teinture), la cinétique de montée (affinité tinctoriale), le pouvoir de migration pour obtenir un bon unisson et le taux de fixation du colorant.

Les résultats d’une teinture dépendent d’un grand nombre de facteurs tels que les propriétés du substrat à teindre (maturité des fibres végétales et animales, taux de cristallinité des polymères synthétiques…), le pH du bain de teinture, la température et le gradient de température, la présence d’électrolytes, la qualité de l’eau, l’ajout de nombreux produits auxiliaires.

L’utilisation de colorants de synthèse n’est pas anodine sur le plan de la toxicité humaine et environnementale. En effet, les colorants synthétiques sont issus de produits pétroliers qui ne sont pas sans effet sur la santé humaine étant donné que des produits résiduels de synthèse restent partiellement présents dans les formulations de colorants des fabricants. Par ailleurs, à ce jour, les opérations de teinture nécessitent l’utilisation de très grandes quantités d’eau qui doivent être épurées avant rejet dans la nature. La problématique réside principalement dans le taux de fixation des colorants sur les fibres (variant entre 75 et 95 %) qui implique que les effluents des industries textiles sont fortement souillés en colorants résiduels, auxquels il faut ajouter l’ensemble des produits chimiques et auxiliaires utilisés lors des différentes opérations d’ennoblissement.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

Nomenclature   |   classification   |   textile   |   dyes

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v2-k350


Cet article fait partie de l’offre

Métier : responsable risque chimique

(241 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

TEST DE VALIDATION ET CERTIFICATION CerT.I. :

Cet article vous permet de préparer une certification CerT.I.

Le test de validation des connaissances pour obtenir cette certification de Techniques de l’Ingénieur est disponible dans le module CerT.I.

Obtenez CerT.I., la certification
de Techniques de l’Ingénieur !
Acheter le module

Cet article fait partie de l’offre

Métier : responsable risque chimique

(241 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - CHRISTIE (R.) -   Colour Chemestry. The Royal Society of Chemistry.  -  Cambridge, United Kingdom (2001).

  • (2) - DOS SANTOS (A.B.), CERVANTES (F.J.), VAN LIER (J.B) -   Review Paper on Current Technologies for Decolourisation of Textile Wastewaters: Perspectives for Anaerobic Biotechnology.  -  98(12):2369-85 (2007).

  • (3) - ABEL (A.) -   The new colour index international of pigments and solvent dyes.  -  Surface Coatings International, volume 81, pp. 77-85 (1998).

  • (4) - RICHARDS (P.R.) -   Dye types and application methods,  -  in J. Best (Ed.), Colour Design, Woodhead Publishing, pp. 471-496 (2012).

  • (5) - STOLTE (M.), VIETH (M.) -   Pathologic basis of mucosal changes in the esophagus – What the Endoscopist can (and must) see.  -  ACTA Endosc. 31(2)125-130 (2001).

  • (6) - HUNGER (K.) -   Industrial...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Métier : responsable risque chimique

(241 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

ABONNEZ-VOUS

Sommaire

QUIZ ET TEST DE VALIDATION PRÉSENTS DANS CET ARTICLE

1/ Quiz d'entraînement

Entraînez vous autant que vous le voulez avec les quiz d'entraînement.

2/ Test de validation

Lorsque vous êtes prêt, vous passez le test de validation. Vous avez deux passages possibles dans un laps de temps de 30 jours.

Entre les deux essais, vous pouvez consulter l’article et réutiliser les quiz d'entraînement pour progresser. L’attestation vous est délivrée pour un score minimum de 70 %.


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Métier : responsable risque chimique

(241 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

ABONNEZ-VOUS