Article

1 - ÉTAPES DE BASE DE LA MAÎTRISE DES RISQUES

2 - TROIS APPROCHES DE LA SDF, TROIS BONNES RAISONS DE S’Y METTRE

  • 2.1 - Clauses contractuelles
  • 2.2 - Exigences du marché : SdF du produit ou du service
  • 2.3 - SdF de la production

3 - EXEMPLES D’UTILISATION DE LA SDF

  • 3.1 - Fiabilisation d’installations de signalisation sur la ligne du RER E
  • 3.2 - Maîtrise des coûts de maintenance des moteurs aéronautiques
  • 3.3 - Complémentarité de l’assurance qualité et de l’analyse de risques
  • 3.4 - Dimensionnement de la garantie et de l’après-vente

4 - MANAGEMENT DE LA SDF

Article de référence | Réf : SE1020 v1

La sûreté de fonctionnement : démarches pour maîtriser les risques

Auteur(s) : Yves MORTUREUX

Date de publication : 10 avr. 2002

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Auteur(s)

  • Yves MORTUREUX : Ingénieur civil des Ponts et Chaussées Expert Sûreté de Fonctionnement à la Direction déléguée Systèmes d’exploitation et sécurité à la SNCF Vice-Président de l’Institut de Sûreté de Fonctionnement

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

INTRODUCTION

Dans l’industrie, on parle de plus en plus de sûreté de fonctionnement. Cette discipline, qui a acquis ce nom et sa forme actuelle principalement au cours du dernier demi-siècle et dans les secteurs de la défense, de l’aéronautique, de l’espace, du nucléaire, puis des télécommunications et des transports, serait désormais utile, voire indispensable, à tous les secteurs de l’industrie et même d’autres activités.

Les questions principales auxquelles cet article souhaite vous aider à répondre sont les suivantes :

  • quel intérêt pour mes activités (ou celles de mon entreprise) ?

  • quelle forme l’utilisation de la sûreté de fonctionnement peut-elle revêtir ?

La sûreté de fonctionnement n’est pas un but en soi, mais un moyen ou un ensemble de moyens : des démarches, des méthodes, des outils et un vocabulaire. Le but qui impose le recours à la sûreté de fonctionnement est plus reconnaissable sous le terme de « maîtrise des risques ». On verra dans cet article que c’est le souci de prendre des décisions optimales et justifiées (la recherche du « juste nécessaire ») en face des événements incertains, en particulier des échecs ou des accidents qui impose le recours aux techniques d’identification, d’évaluation, d’acceptation ou de réduction du risque, qui constitue cet ensemble que l’on a appelé la sûreté de fonctionnement.

Les démarches de la sûreté de fonctionnement et les caractéristiques qui en expriment les résultats permettent de placer dans un système étudié une confiance justifiée et partageable (confiance dans son efficacité et son innocuité).

Les caractéristiques pertinentes pour exprimer les fondements de la confiance que l’on place et que l’on veut transmettre dans son système prennent des formes (des noms et des définitions) propres au système dont il s’agit, aux cultures des acteurs concernés, à leurs vocabulaires. Fondamentalement, il s’agit toujours de disponibilité et de sécurité fondées sur des fiabilités et des maintenabilités élémentaires, mais le foisonnement des vocabulaires en usage dans les différentes branches de l’industrie (et encore plus si on élargit au-delà du monde industriel) prouve que chacun a besoin de notions propres adaptées à son contexte.

Par contre, les démarches et méthodes, même cachées sous des noms divers et variés, s’avèrent universelles. Ce sont les démarches, plutôt que les caractéristiques, qui seront au cœur de ce second article. En matière de sûreté de fonctionnement (et pas seulement là), il nous paraît infiniment plus important de comprendre une démarche et un raisonnement, quitte à réinventer le vocabulaire en l’appliquant, que d’apprendre des définitions et des règles, d’utiliser des outils en se laissant guider par eux. Cette dernière pratique, très répandue, conduit malheureusement assez souvent à des conclusions gravement erronées.

La sûreté de fonctionnement n’est que du bon sens organisé et systématisé. S’en éloigner en se laissant conduire par une recette ou une méthode à l’encontre du bon sens est, à coup sûr, s’exposer aux pires dangers d’erreurs graves.

Maîtriser les risques est une attitude naturelle que chacun pratique ; mettre en œuvre la sûreté de fonctionnement, c’est professionnaliser cette attitude, la systématiser, l’optimiser, l’expliciter. Concrètement, cela peut se limiter à un état d’esprit spécifique, à quelques questions que l’on se pose systématiquement ; cela peut aussi, à l’inverse, mobiliser des équipes hautement spécialisées en calcul de probabilités, essais, modélisations, analyses, recueil et traitement de données... À chacun son activité, son besoin, ses enjeux, à chacun sa sûreté de fonctionnement, mais le principe en est toujours le même.

Le lecteur pourra utilement se reporter à l’article [AG 4 670]« La sûreté de fonctionnement : méthodes pour maîtriser les risques [3] .

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-se1020


Cet article fait partie de l’offre

Sécurité et gestion des risques

(477 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Sécurité et gestion des risques

(477 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - LEROY (A.) et SIGNORET (J.P.) -   Le risque technologique.  -  Éd. PUF Que sais-je ? n 2669, 1992.

  • (2) -   *  -  Conférences du 12e colloque national de SdF 28-30 mars 2000. ISdF

  • (3) - MORTUREUX (Y.) -   La sûreté de fonctionnement : méthodes pour maîtriser les risques.  -  [AG 4 670], 2001.

  • (4) - VEROT (Y.) -   Démarche générale de maîtrise du risque dans les industries de procédés.  -  [AG 4 605], 2001.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Sécurité et gestion des risques

(477 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS