Logo ETI Quitter la lecture facile

11 pays européens sans stratégie pour sortir du charbon

Posté le par Matthieu Combe dans Énergie

Si les États européens bénéficient d’aides pour assurer leur transition énergétique, un nouveau rapport montre que plusieurs d’entre eux ne prévoient pas de sitôt de se passer de charbon.

Les États européens ont soumis à la Commission européenne leurs projets de plans nationaux en matière d’énergie et de climat. Ceux-ci visent à faire en sorte que chaque État membre participe aux efforts permettant d’atteindre les objectifs de l’Union pour 2030. Les ONG Réseau Action Climat Europe et Sandbag les ont analysés dans leur rapport « Just Transition or just Talk? » et livrent leurs recommandations.

Trop d’États encore sans engagements sur le charbon

Sur les 28 États européens, sept pays n’utilisent déjà plus de charbon pour produire de l’électricité. L’analyse des projets de plans nationaux en matière d’énergie et de climat (PNEC) des 21 restants montre que seuls huit d’entre eux prévoient de sortir du charbon d’ici 2030. Deux autres pays – la Slovénie et la Bulgarie – ont un objectif de sortie du charbon, sans date spécifiée. Et 11 pays ne prévoient qu’une légère diminution, voire pas de diminution du tout. En tête des mauvais élèves : la Pologne, l’Allemagne, la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce et la République Tchèque.

La Commission européenne émettra des recommandations en juin, avant la finalisation des plans nationaux d’ici la fin de cette année. « Pour respecter les engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris, l’UE devrait éliminer progressivement le charbon d’ici 2030 », insistent les deux ONG. Avec les projets sur la table, l’Union devrait encore compter 60 gigawatts (GW) de capacités installées de charbon en 2030. Soit une réduction de 58 % par rapport aux niveaux actuels (143 GW). Il restera notamment 22,9 GW de capacités charbon en Pologne et 17 GW en Allemagne. Le rapport exhorte donc les États membres à améliorer leurs plans pour accélérer la sortie du charbon et booster le développement des énergies renouvelables.

Des subventions malgré l’absence de plans de sortie

La plupart des pays qui n’envisagent pas de sortir du charbon reçoivent pourtant des subventions européennes pour soutenir la transition énergétique. Le rapport cite notamment les subventions de la plate-forme Coal Regions in Transition Platform de la Commission européenne, qui vise spécifiquement à aider les régions charbonnières à s’éloigner du charbon.

« La Commission européenne ne peut continuer à soutenir ces États membres que s’ils élaborent des plans réalistes pour s’éloigner du charbon », estime Charles Moore, analyste en énergie et en politiques chez Sandbag. « Les États membres devraient utiliser le processus de développement de leurs plans nationaux en matière d’énergie et de climat comme occasion pour tracer une voie détaillée vers une économie neutre en carbone d’ici 2050, ajoute-t-il. Une élimination progressive du charbon d’ici 2030 est la première étape sur cette voie. »

Capacités de charbon installées en 2019 et objectifs pour 2030 contenus dans les projets de plans nationaux des 21 pays européens qui utilisent encore du charbon. Source : CAN Europe et Sandbag, sur la base des plans nationaux.
Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe

Les derniers commentaires

  • Une union européenne qui distribue l’argent des pays les plus vertueux aux pays qui le sont moins voire pas du tout, et pas des moindres, et en outre sans contrôles suffisants. On est bien loin de l’application d’un principe pollueur payeur. Et on a voté pour ce système délirant.


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !