Logo ETI Quitter la lecture facile

3 questions à

Industrie du futur : des instructions visuelles de travail connectées et intelligentes.

Posté le par André ONGANI dans Entreprises et marchés

3 questions à Sébastien Chevalier, co-fondateur et directeur produit de Picomto, startup qui propose une solution pour créer, exploiter et analyser des modes opératoires de façon digitale, connectée et intelligente.

Sébastien Chevalier, co-fondateur et directeur produit de Picomto

1/ Votre solution de digitalisation des instructions de travail et modes opératoires pour capturer et
diffuser le savoir-faire opérationnel vous a permis d’être finaliste du challenge Industrie du Futur
SKF Atos 2017, dans la catégorie « Usine 4.0 ». En quoi cette participation au challenge a-t-elle pu
changer le cours du développement de votre start-up ?

Cette participation nous a permis de démontrer la pertinence de notre solution sur un cas d’usage concret avec SKF pour les opérateurs et responsables mais également de montrer toute la valeur ajoutée qu’on pouvait apporter à des entreprises comme Atos et leur client sur la problématique qu’on adresse et l’expertise que nous avons développée.

2/ La solution développée par Picomto participe à la transformation des métiers de l’industrie, en
rendant l’opérateur « digital » et augmenté ».
Quelle vision avez-vous de l’usine du futur ? Comment y contribuez-vous ?

Chez Picomto, nous sommes convaincus que l’opérateur doit être au cœur de l’usine du futur. C’est lui qui détient le savoir-faire. Nous développons notre solution afin de lui donner tous les outils pour favoriser sa performance opérationnelle : l’accompagner dans l’exécution de ses tâches avec des modes opératoires visuels et digitaux, la collecte de données simplifiée pour l’amélioration des processus et une aide au diagnostic de problèmes.

3/ Vous êtes toujours actif sur les challenges, vous êtes lauréat du « Digital Industry Award » 2018, dans la catégorie « Smart plant ». Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?

Le meilleur qu’on puisse nous souhaiter serait de continuer à convaincre les industriels que Picomto est la solution à leur problématique de perte de savoir-faire et de digitalisation de leurs instructions de travail.

Pour aller plus loin

Posté le par André ONGANI


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !