Logo ETI Quitter la lecture facile
Logo_FrenchFab_Horison

3 questions à

La French Fab soutient l’évolution vers le digital

Posté le par aongani dans Entreprises et marchés

Être French Fab, c'est se tourner vers l'avenir. La digitalisation est une étape indispensable souvent lourde mais qui, bien préparée, permet d'améliorer la chaîne de production et la qualité du livrable. Marie Lesavre, responsable e-business de Techniques de l'Ingénieur, explique comment ces nouveaux enjeux bénéficient aux utilisateurs des ressources documentaires.

Marie Lesavre responsable e-business
Marie Lesavre, responsable e-business

Qu’est-ce que le digital chez Techniques de l’Ingénieur ?

Techniques de l’Ingénieur est un producteur de contenu et un fournisseur de services. Il y a une multitude de façons de mettre à disposition ce savoir et d’accompagner les utilisateurs.

Notre objectif est de faciliter la tâche au plus grand nombre et pour cela, il faut aller vite car les usages changent, les façons d’acquérir de l’information et des connaissances aussi.

Il y a quelques années, le digital chez Techniques de l’Ingénieur se limitait à livrer toute l’information sous forme numérique, disponible en ligne. Grâce aux outils du numérique qui permettent de proposer de nouvelles façons d’accéder et de consommer les contenus, nous sommes aujourd’hui passés dans une toute autre dimension.
Que ce soit dans les produits que Techniques de l’Ingénieur propose à ses clients ou dans les outils et process utilisés en interne, l’adaptation est permanente, indispensable et exaltante.

Techniques de I’Ingénieur existe depuis 70 ans !  Comment l’entreprise a-t-elle réussi à s’adapter aux transitions numériques ?

Les contenus des Techniques de l’Ingénieur sont rédigés par des experts. Tous les intervenants de la chaîne de production sont des spécialistes. C’est une véritable culture d’entreprise.

Une grande partie des ressources traite, depuis nos débuts en 1946, des Systèmes d’informations. Techniques de l’Ingénieur est ainsi nécessairement toujours en veille sur l’ensemble de ces sujets et notre premier champ d’application est naturellement notre écosystème propre : notre entreprise, nos contenus, nos outils et nos projets.

Notre objectif est de répondre au mieux aux besoins de nos abonnés et de rester centrés sur l’évolution de leurs usages.
Techniques de l’Ingénieur fait partie des précurseurs de la numérisation de l’information scientifique et technique en ligne, avec une numérisation complète et précoce (l’ensemble des contenus était disponible sur internet dès le début de la bulle internet : 1996-1997).

Les contenus ont été rapidement enrichis, complétés et balisés pour une compréhension facilitée par les outils numériques (moteurs de recherche, indexation, classification) et de fait, par les utilisateurs.
En effet, comment trouver le document ou l’information dont on a besoin au milieu de plus de 15 000 références ? C’est là que toutes les technologies interviennent pour nous aider, vous aider.
Techniques de l’Ingénieur s’est non seulement adapté à l’évolution des technologies digitales, mais a également toujours tenté d’être en avance et à l’écoute des signaux précurseurs d’évolution.

Techniques de l’Ingénieur est 100% numérique ! Quelle valeur ajoutée pour vos utilisateurs ?

Alors qu’hier un travail fastidieux de feuilletage d’index était nécessaire pour trouver un document, aujourd’hui, l’accès à la connaissance se fait en quelques secondes, en moins de 3 clics, n’importe où et à n’importe quel moment.

Nous avons notamment mis en place un thésaurus pour taguer l’ensemble des contenus. Il permet une navigation par concept (représenté dans la cartographie interactive) dans l’ensemble du corpus.
Outre les dispositifs qui permettent à tout système de reconnaître et d’identifier l’information la plus pertinente, nous avons également mis à disposition toute une panoplie d’outils en ligne qui facilitent l’usage. Ce sont des outils simples (zoom, site responsive mobile) plus élaborés (gestion des annotations, des références, navigation par concept, filtres intelligents de recherche) ou extrêmement structurants.

Un exemple parmi d’autres : nous sommes actuellement dans une démarche de R&D pour intégrer un niveau supplémentaire de pertinence, et rendre plus intuitif le fonctionnement de notre technologie de recherche en y intégrant de l’intelligence artificielle, ou a minima, une brique de machine learning.
L’objectif final étant toujours le même : répondre au besoin de l’utilisateur. Nous nous basons pour cela sur les chiffres afin de bien comprendre les besoins. A l’ère du Big data, il y a de quoi faire ! L’utilisation et l’optimisation de tous les outils de suivi et d’analyse sont également fondamentaux pour assurer un niveau de satisfaction maximal.

Chez Techniques de l’Ingénieur, outre le fait de produire des contenus d’expertise, et de tenir au courant notre audience de l’actualité de l’industrie, notre urgence est de garantir aux utilisateurs l’accès à ces informations en un minimum de temps et dans tout contexte.

La digitalisation s’applique donc à tous les domaines et assure une optimisation de temps et d’argent. Néanmoins, si trouver des modèles, par exemple de Machine Learning, plus performants que l’existant (mix de vision, expériences et… modèles) est relativement facile, l’insertion de ces modèles dans les bons mécanismes de décision pour l’amélioration de performances est moins aisée. Une démarche générale et des méthodes spécifiques visant à inscrire les projets Big Data dans des objectifs d’amélioration de performances s’avèrent pertinentes.

Cliquez ici pour consulter l’article
Pour aller plus loin

Posté le par aongani


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !