Logo ETI Quitter la lecture facile

La recharge solaire intelligente en construction

Posté le par Matthieu Combe dans Énergie

L’association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France) noue un partenariat avec le syndicat des professionnels de l’énergie solaire (Enerplan) pour développer la recharge solaire intelligente. De quoi espérer l’émergence d’une nouvelle filière française spécialisée.

Prenez d’un côté Enerplan, représentant de l’ensemble de l’offre solaire industrielle et commerciale en France – industriels, ensembliers, bureaux d’études, installateurs, architectes, énergéticiens. Et de l’autre, l’Avere, association rassemblant les acteurs de la mobilité électrique, dans les domaines industriels, commercial, institutionnel et associatif. Faites-leur signer un partenariat pour engager un travail commun avec leurs membres, afin de favoriser le déploiement en France de la recharge solaire intelligente des véhicules électriques. Au bout du compte, vous obtenez une nouvelle alliance ayant « pour principal but d’accélérer la convergence entre énergie solaire et électromobilité », notent les deux organismes dans un communiqué conjoint.

Le syndicat et l’association vont pouvoir rassembler leurs expertises pour étudier et favoriser le déploiement de la recharge solaire intelligente, la maîtrise des contraintes ainsi que les investissements dans les infrastructures de distribution du solaire et du stockage stationnaire. Les deux organismes espèrent ainsi voir l’émergence d’une filière française sur la recharge solaire intelligente des voitures électriques.

« Le partenariat entre l’Avere-France et Enerplan va permettre de concrétiser sur le terrain l’exploitation des synergies entre déploiement des énergies renouvelables, la recharge des véhicules électriques et les contraintes réseaux, conditions sine qua non pour atteindre les objectifs de la transition énergétique et écologique », prévient Cécile Goubet, secrétaire générale de l’Avere-France. « Ce partenariat doit permettre de révéler vis-à-vis du réseau électrique des externalités positives de la production solaire locale au service de la mobilité électrique, avec une convergence à favoriser pour l’intérêt général », analyse pour sa part Richard Loyen, délégué général d’Enerplan.

La France compte pour l’instant l’entreprise Driveco qui propose Parasol, l’unique station de recharge 100% solaire au monde, conçue pour recharger huit véhicules. Installée notamment à Bastia et Ajaccio depuis 2016, l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques sur sa toiture est stockée dans ses batteries et distribuée à l’ensemble des points de charge du smart grid Driveco. Le Solar Camp déploie pour sa part un smart grid autonome sur le site de Thecamp, à Aix-en-Provence. Il teste le modèle économique du véhicule-to-grid, grâce à l’utilisation des batteries des voitures électriques pour alimenter le réseau électrique.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe

Les derniers commentaires

  • Pourquoi ne pas associer au maximum, là où c’est possible le long des grands axes routiers, l’approvisionnement en énergies renouvelables combinées du solaire, éolien, méthane (méthanisation agricole et réseaux urbains) pour fournir de l’électricité propre et durable, non nucléaire (si possible) aux véhicules électriques en nombre croissant (si pas à prix délirants…).


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !