Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Le chantier des éoliennes en mer prend forme à Saint-Nazaire

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Alors que les deux usines d'assemblage de nacelles et d'aérogénérateurs d'Alstom ont été inaugurées le 2 Décembre à Saint-Nazaire, une plafeforme logistique commandée par le Port de Saint-Nazaire verra bientôt le jour pour le stockage et le pré-assemblage des composants des éoliennes offhore destinées aux parcs éoliens de Saint-Nazaire et des Deux îles.

Dans ses deux usines du port de Saint-Nazaire, Alstom produira les alternateurs et les nacelles des 80 éoliennes du futur parc en mer du banc de Guérande de Saint-Nazaire. En sortiront aussi, les alternateurs et nacelles qui équiperont les champs éoliens de Courseulles-sur-Mer et du Fécamp, remportés par les consortiums menés par EDF Energies Nouvelles. Les mâts et les pales de ces éoliennes proviendront quant à eux des deux usines Alstom de Cherbourg.

La production démarrera en février 2015. La première livraison de 5 éoliennes de présérie sera destinée à la ferme de Block Island aux Etats-Unis. A terme, 100 machines devraient être produites chaque année dans ces usines.

Un hub logistique en construction

Sur le site portuaire de Saint-Nazaire la construction d’un hub logistique destiné aux deux consortiums ayant remporté les appels d’offres pour l’installation des deux parcs éoliens en mer régionaux, commencera en mars 2015. Les premiers travaux débuteront  par la démolition d’une vingtaine de Blockhaus et l’extraction et la mise en décharge des sols pollués d’une ancienne station de déballastage.

Des travaux de renforcement du port sont aussi prévus, vu qu’une nacelle, par exemple, pèse environ 400 tonnes, soit le poids d’une rame TGV. « Une partie du quai va faire l’objet de renforcements à 15 tonnes au mètre carré, deux fois plus robuste qu’un quai classique, car les nacelles et les pâles font plusieurs centaines de tonnes sur de petites emprises« , précise  Philippe Léon, chef de projet du hub logistique.

Livré fin 2016, ce hub occupera une quinzaine d’hectares dont 11 hectares pour la plate-forme bord à quai proprement dite. « Le choix de Saint Nazaire est bien évidemment lié à la proximité du parc, mais aussi à la qualité des infrastructures proposées, au tissu économique et au tissu d’entreprises qui existent sur le bassin de Saint-Nazaire et qui maîtrisent déjà ces compétences de logistiques portuaires, de chargement de colis lourds« , vante Gaetan Duchene, chef de projet du parc éolien de Saint-Nazaire pour EDF Energies Nouvelles. Pour Nantes Saint-Nazaire Port, cet équipement représente un investissement de 10 millions d’euros.

Un hub pour deux parcs éoliens

142 éoliennes seront préparées sur le hub de Saint-Nazaire. Le premier utilisateur sera Eolien Maritime France (EMF), consortium européen regroupant EDF Energies Nouvelles et le danois Dong Energy Power, avec des éoliennes fournies par Alstom, pour le futur parc de Saint-Nazaire.

Ce parc sera installé entre 2018 et 2020 en mer du banc de Guérande de Saint-Nazaire, à 12 km des côtes, entre Le Croisic et Le Pouliguen. Il s’agit d’un parc de 80 éoliennes (Haliade 150-6MW) pour une puissance totale de 480 MW.  Il pourra alimenter en électricité et chauffage environ 720 000 habitants.

Dans un deuxième temps, GDF Suez, associé à Areva, EDP renewables et Neoen marine, retenus pour mener l’exploitation du champ des Deux îles, prendront possession du hub. 62 éoliennes, pour un total de 500 MW, seront installées entre 2021 et 2023, au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier.

Et après? Quand les deux parcs éoliens seront construits, le hub pourra servir aux autres industriels présents sur le port. »L’idée est d’avoir une certaine cohérence industrielle pour que les sous-stations électriques ou les fondations métalliques qui sortiront de l’usine STX puissent bénéficier aussi des installations et des infrastructures du port sur le long-terme« , prévient Philippe Léon.

Comment va se passer l’assemblage des éoliennes en mer ?

L’utilisation de ce hub commencera pendant la phase de construction du parc éolien de Saint-Nazaire, prévue entre 2018 et 2020. Une fois pré-assemblées, les éoliennes seront chargées sur des navires spécifiques, dits « jack-up ». Ces bateaux ont la particularité de se pouvoir se relever en se posant sur le fond sur des pieux métalliques. Ils sont « auto-élévateur ». Une fois posés sur leurs pieux métallique, ils se « transforment » en plate-forme.

« C’est ici que vont converger toutes les pièces et composants essentiels. Les navires jack-up chargeront les pièces – nacelles, pâles, tronçons d’éoliennes – et partiront en mer pour les installer« , résume Gaetan Duchene. L’installation des éoliennes s’échelonnera sur 2 ans, mais elles entreront en production au fur et à mesure de leur assemblage.

« Le banc de Guérande est un plateau rocheux dont la profondeur se situe entre 12 et 23 mètres« , explique Gaetan Duchene. « Les fondations retenues pour ce projet seront des mono-pieux : il faut imaginer un cylindre métallique creux de 7 mètres de diamètre qui va être fiché dans le sol, sur lequel on va venir installer l’éolienne« , poursuit-il. Enfin, « le pieux est installé par batage. S’il ne descend plus par batage, on procèdera par forage« .

Suite au débat public qui a permis d’échanger avec le territoire, les demandes d’autorisation pour le parc éolien de Saint-Nazaire ont été déposées le 23 octobre, accompagnées de l’étude d’impact environnementale. « Ces autorisations seront instruites au cours de l’année prochaine par les services de l’état avec notamment une enquête publique« , prévient Gaetan Duchene.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Et aussi dans les
ressources documentaires :

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !