Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Le rasoir laser débarque en mars 2016 !

Posté le par La rédaction dans Insolite

Le rasage repose sur l'utilisation de lames depuis 5 000 ans. Avec son premier rasoir laser, Skarp Technologies espère faire passer le rasage dans l'ère de la modernité. Les premières livraisons devraient débuter en mars 2016.

Au premier coup d’oeil, le rasoir Skarp ressemble à tout autre. Mais à y regarder de plus près, il est bien révolutionnaire ! Il s’agit du premier rasoir laser au monde. Finies les lames, place à un faisceau laser haute précision de basse énergie.

Ce rasoir repose sur une découverte faite par Morgan Gustavsson et Paul Binun. Morgan Gustavsson n’en est pas à son premier coup d’essai : il est notamment l’inventeur de la la lumière intense pulsée, aujourd’hui utilisée pour l’épilation définitive ou pour traiter les taches pigmentaires. En 2013, les deux inventeurs identifient dans les poils un chromophore (une molécule pigmentaire) commun à tous les humains. Quels que soient l’âge, le sexe ou la couleur de peau, que les poils soient clairs, foncés, longs ou courts, ce chromophore réagit à la même longueur d’onde lumineuse.

En réglant le laser du Skarp sur cette longueur d’onde, les chromophores se brisent et n’importe quel poil est rasé net de façon instantanée.

Le laser révolutionne le rasage

Conçu par la start-up californienne Skarp Technologies, ce rasoir présente de nombreux avantages : il met fin aux coupures, aux rougeurs, tout en permettant un rasage rapide de précision. « La longueur d’onde que nous utilisons n’émet pas d’UV, assurent les inventeurs. La puissance du laser est trop faible pour causer des dommages. Mais plus important encore, le laser ne pénètre pas dans la peau, il ne pénètre que dans les poils. Il n’y a donc absolument aucun risque de développer des complications ou une blessure ».

Etanche, il peut être utilisé sous la douche. Du côté environnemental, les inventeurs vantent les économies d’eau, la diminution des déchets et de la pollution. La généralisation de ce produit éviterait la consommation de milliards de rasoirs et lames non recyclables, signerait la fin de la mousse à raser, des crèmes et autres cires épilatoires

Pour le moment, le rasoir est alimenté par une pile AAA lui fournissant une autonomie d’environ un mois, mais les inventeurs déclarent travailler sur des sources de batterie alternatives. Point d’obsolescence programmée à l’horizon : le laser aurait une durée de vie de 55 000 heures, soit plus qu’une ampoule LED !

Ce rasoir reçoit un accueil flamboyant sur Internet. Présenté le 21 septembre sur le site de financement participatif Kickstarter avec un objectif initial de 160 000 dollars pour lancer la production, le projet a déjà recueilli près de 3 millions de dollars en quelques jours ! Le financement reste ouvert jusqu’au 19 octobre. Il est possible de se procurer un Skarp au prix de 189 dollars (environ 169 euros), livraison prévue en mars 2016.

  • Découvrir le Skarb en vidéo

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Et aussi dans
les bases documentaires :

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction

Les derniers commentaires


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !