Logo ETI Quitter la lecture facile

Le risque d’une collision entre un astéroïde et la Terre est réel

Posté le par La rédaction dans Innovations sectorielles

La Fondation américaine B612 a détecté un nombre d’impacts d’astéroïdes supérieur aux prévisions de la NASA.

Que ceux qui se moquent d’Abraracourcix arrêtent de rigoler. Car le chef Gaulois n’a peut-être pas tort de redouter les colères du ciel, un ciel qui pourrait bien nous tomber sur la tête ! Pour preuves, de nouvelles statistiques viennent d’être publiées par la Fondation B612 (rein à voir avec la terrible organisation  B613 de la série  Scandal). Depuis l’année 2000,  celle-ci a dénombré 26 impacts d’astéroïdes dont l’explosion induite est équivalente à «  […] la détonation de 1 à 600 kilotonnes de TNT » précise-t-elle. Ces mesures proviennent d’un satellite américain dédié à la surveillance de telles explosions. Problème, c’est 3 à 10 fois plus que les prévisions de la NASA.

 Heureusement, la plupart de ces explosions se produisent au dessus de l’atmosphère de telle sorte qu’aucun débris n’atteigne le sol terrestre, et dans le cas contraire, ces derniers tombent dans des zones inhabitées, principalement en mer. Mais qu’adviendra-t-il lorsqu’un astéroïde se précipitera sur une ville ? Souvenez-vous  de la récente pluie de météorites qui s’est abattue à Tcheliabinsk le 15 février 2013. Avec un diamètre compris entre 15 et 17 m, l’engin extra-terrestre a dégagé une énergie estimée à 440 kilotonnes, soit trente fois Hiroshima. L’onde de choc générée a causé les blessures d’un millier de personnes, principalement dûes à l’explosion des vitres et fenêtres. L’un des fondateurs de la Fondation B612 tient à prévenir les populations du fait que la chute d’un astéroïde de seulement 40 m de diamètre suffirait à balayer une ville entière.

Mais que fait la NASA ? Pour nous protéger de ce danger apparemment sous-estimé, le B612 propose de fabriquer une véritable sentinelle, capable de repérer les astéroïdes dangereux pour les détruire avant qu’ils ne se crashent sur Terre, il s’agit de la Sentinel Space Telescope Mission.

Par Audrey Loubens, journaliste scientifique

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !