Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Un océan gigantesque se cache-t-il sous la surface de la Terre ?

Posté le par La rédaction dans Innovations sectorielles

Des scientifiques de l'université de Northwestern viennent de publier une étude dans la revue Science évoquant la possibilité d'un énorme océan souterrain gisant à 700 kilomètres de profondeur.

Le volume d’eau contenue dans cette réserve présente dans le manteau terrestre serait colossal : jusqu’à trois fois la quantité d’eau de tous les océans de la surface ! Toutefois il ne s’agirait pas véritablement d’un océan, comme on pourrait se le représenter et l’eau ne serait pas sous forme liquide mais prisonnière des roches du manteau.

Une des preuves découlerait de la découverte au Brésil d’un diamant contenant de la ringwoodite, un minéral qui absorbe des molécules d’eau. Cette capacité de stockage de roches rares expliquerait la présence d’une aussi grande quantité d’eau. C’est en tout cas l’hypothèse que formule le minéralogiste et professeur Steve Jacobsen en charge du projet : « si seulement un pour cent du poids des roches du manteau situées dans la zone de transition est constituée d’eau ce serait l’équivalent de près de trois fois la quantité d’eau dans les océans ».

Pour le vérifier, le minéralogiste s’est servi d’un réseau de 2 000 sismographes aux États-Unis afin d’analyser les ondes sismiques provoquées par plus de 500 tremblements de terre. Puis, en partant du principe que les ondes traversent la Terre, en passant par le noyau, il a étudié leur vitesse de propagation selon le niveau de profondeur dans le but d’en déduire le type de roches qu’elles traversent. Il s’est ainsi aperçu d’un ralentissement qu’il a associé au passage des ondes dans la roche humide. En effet, le professeur avait conçu en amont de la ringwoodite synthétique pour observer son comportement lors de la traversée des ondes sismiques.

L’expérience indique donc que, potentiellement, une large surface du manteau renfermerait de la ringwoodite. Pour Jacobsen et son équipe, cela signifie qu’il y a fort à parier que cette couche rocheuse soit à l’origine de l’eau sur Terre. L’eau serait remontée par l’activité géologique et la Terre régulerait elle-même les niveaux d’eau à sa surface et en souterrain par un système de cycle. De fait, l’hypothèse éclaircirait le pourquoi du comment les océans conservent plus ou moins le même volume et permettrait de mieux comprendre notre planète. Car n’oublions pas, en ces temps de prospection de l’Univers et de ses mécanismes profonds, que notre planète garde encore quelques mystères !

Par Sébastien tribot

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !