Article

1 - CAPTEURS

2 - STRUCTURES DES RÉGULATIONS DES MOTEURS À COURANT CONTINU

3 - NON-LINÉARITÉ DES STRUCTURES DE COMMANDE

4 - MODÉLISATION DES RÉGULATEURS DE VITESSE À HAUTE PERFORMANCE

  • 4.1 - Représentation d’état non-linéaire
  • 4.2 - Représentation d’état linéaire

Article de référence | Réf : D3612 v1

Régulation des mcc - Structure générale

Auteur(s) : Jean-Paul LOUIS, Bernard MULTON, Yvan BONNASSIEUX, Michel LAVABRE

Date de publication : 10 févr. 2004

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Version en anglais En anglais

RÉSUMÉ

Cet article traite des organes de régulation des machines à courant continu. Tout d'abord il s'intéresse aux différents capteurs chargés de mesurer les grandeurs nécessaires aux commandes, à savoir la vitesse, le courant, la position et le couple de charge. Puis il présente les structures de régulation, et notamment leurs non-linéarités. Enfin, l'article se termine par une présentation de la modélisation des régulateurs à haute performance.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

Auteur(s)

  • Jean-Paul LOUIS : Ingénieur de l’École nationale supérieur d’électricité et de mécanique (ENSEM) - Docteur ès sciences - Professeur des universités à l’École normale supérieure de Cachan

  • Bernard MULTON : Agrégé de Génie électrique - Docteur habilité à diriger des recherches - Professeur des universités à l’antenne de Bretagne de l’École normale supérieure - de Cachan

  • Yvan BONNASSIEUX : Agrégé de Génie électrique - Docteur de troisième cycle - Maître de conférences à l’École polytechnique

  • Michel LAVABRE : Agrégé de Physique appliquée - Professeur agrégé à l’École normale supérieure de Cachan

INTRODUCTION

Les structures des régulations sont choisies pour répondre à plusieurs nécessités :

  • il convient d’abord de réguler (ou asservir) la machine de façon à imposer à la charge la vitesse, la position ou le couple désirés ;

  • il est également nécessaire d’assurer certaines fonctions supplémentaires, les plus importantes concernent les sécurités. Les structures sont choisies pour que l’amplitude du courant puisse être limitée (protection en Imax où I est le courant) de façon « active » par la commande et non pas par des protections comme les disjoncteurs ou les fusibles. De plus, on peut limiter la variation de courant [protection en ] pour permettre la bonne commutation du collecteur, même en fonctionnement aux limites. On peut, aussi, limiter les échauffements dus aux pertes par effet Joule (protection en ) ou imposer des profils de couple particuliers, par exemple pour ne pas exciter certaines fréquences propres dans la chaîne de transmission mécanique. Il existe ainsi divers types de protections, utilisés ou non, suivant les applications ou le type de moteur ;

  • on doit, enfin, réaliser des fonctions secondaires, nécessaires au fonctionnement du convertisseur (ainsi, la régulation peut fournir le signe du courant souhaité pour que la logique qui pilote les convertisseurs bidirectionnels à thyristors choisisse le pont qui doit conduire) ; de même, le fonctionnement en survitesse nécessite l’action sur l’excitation de la machine.

Les régulations auront donc des tâches plus nombreuses que celles qui sont habituellement considérées dans les asservissements traditionnels. En outre, il faut ajouter le fait que le convertisseur n’est pas un véritable amplificateur linéaire et il faudra tenir compte de ses possibles fonctionnements non linéaires.

Ces problèmes ont été résolus grâce à l’usage généralisé des boucles multiples. On cherche à réguler séparément chaque grandeur utile de la machine, ce qui permet également de la limiter (donc de réaliser des protections actives) ou de l’utiliser pour les différentes fonctions nécessaires. Par ailleurs, l’ordre de la fonction de transfert globale du système est assez élevé, mais la structure en boucles internes permet de découpler le système en plusieurs sous-systèmes dont les fonctions de transfert élémentaires sont d’un ordre suffisamment bas pour que la synthèse des correcteurs devienne aisée.

Nous présenterons dans cet article tout d’abord les capteurs permettant de mesurer différentes grandeurs nécessaires aux commandes. Puis nous définirons les structures représentatives des régulations ainsi que les non-linéarités qui peuvent les contraindre. « In fine », dans la cadre de structure de commande à haute performance dynamique, nous présenterons une modélisation d’état non-linéaire puis linéaire.

Cet article s’insère dans une série consacrée à la commande de machine à courant continu à vitesse variable :

  • Commande des machines à courant continu (mcc) à vitesse variable [D 3 610] ;

  • Convertisseurs statiques pour la variation de vitesse des mcc [D 3 611] ;

  • Régulations des mcc : structures générales [D 3 612] ;

  • Synthèse de régulation des mcc : méthodes [D 3 613] ;

  • Régulations des mcc : problèmes et modélisation [D 3 614] ;

  • Pour en savoir plus [Doc. D 3 615].

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-d3612


Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation
Version en anglais En anglais

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - LEM -   Capteurs isolés de courant et de tension. Propriétés, applications, calculs  -  , documentation technique LEM, 2ème édition, 32 p. (1999).

  • (2) - ALLEGRO -   « Hall-Effect IC applications guide – Guide d’application des circuits intégrés à effet Hall »  -  , Note d’Application 27701B d’Allegro Microsystems Inc., 36p.

  • (3) - REIS COSTA (J.C.), FADEL (M.), De FORNEL (B.) -   Commande numérique d’axe avec compensation du couple résistant,  -  Journal de Physique III, p. 464 à 479 (mars 1991).

  • (4) - LOUIS (J.P.), BERGMANN (C) -   Commande numérique : convertisseur-moteur à courant continu,  -  Technique de l’Ingénieur, Commande numérique- Convertisseur-moteur à courant continu traité Génie électrique (12-1995).

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS