Logo ETI Quitter la lecture facile
corail33

Décryptage

Diminution des récifs coralliens : les solutions

Posté le par La rédaction dans Environnement

Deux choix se présentent pour préserver les environnements marins et parmi eux les récifs coralliens : l’adaptation et l’atténuation des effets.

L’adaptation implique des efforts de recherche et de conservation au niveau local afin de renforcer la résistance des écosystèmes par des activités comme la restauration des récifs, l’identification d’espèces plus résistantes, la réduction de la surpêche et la création de zones marines protégées.

Ces zones sont considérées être le meilleur outil de gestion pour la conservation des récifs coralliens et des autres environnements marins car, étant interdites à la pêche, elles offrent un habitat sûr aux espèces marines pour se développer, se reproduire librement et reconstituer l’environnement marin avoisinant.

L’adaptation, toutefois, ne suffit pas. Une action mondiale est nécessaire pour atténuer les effets du changement climatique en réduisant les émissions, en améliorant l’efficacité énergétique, en limitant la déforestation et en augmentant les puits de carbone. À ce stade, les mesures d’atténuation ne sont censées qu’arrêter le réchauffement, car l’impact du changement climatique semble irréversible.

Le pronostic

Partout dans le monde, les scientifiques spécialisés dans les récifs coralliens s’accordent pour dire que l’environnement marin en général et les récifs coralliens en particulier subissent les effets du changement climatique. La plupart d’entre eux estiment que le rythme du changement climatique pourrait détruire leur capacité à s’adapter et à se régénérer.

La situation dans les Caraïbes est plus préoccupante que dans la région Pacifique-Asie. Les études semblent indiquer que les populations d’oursins moins nombreuses permettent aux algues de proliférer au détriment des coraux. Une solution possible est de maintenir une population de poissons-perroquets saine pour contrôler la croissance des algues. Malgré les études réalisées, la capacité des coraux de s’adapter aux eaux plus chaudes n’a pas été établie pour de nombreuses espèces.

Toutefois, les scientifiques ont noté que dans certaines régions, en particulier les régions du Pacifique où les récifs sont éloignés des activités humaines, ceux-ci ont prouvé leur capacité à résister à l’augmentation de la température de l’eau de mer en surface et au blanchissement.

Étant donné les preuves indiquant la disparition presque inévitable des récifs coralliens, il est urgent que les spécialistes des sciences de la mer prennent les devants pour maîtriser la situation et mobilisent le public et les communautés menacées sur la réalité de la menace.

Cet engagement est essentiel si nous voulons que les attitudes et les comportements changent vraiment. Les connaissances scientifiques doivent donner lieu à des solutions pratiques qui susciteront le soutien du public. À une plus grande échelle, une collaboration est nécessaire entre les gouvernements et les communautés concernées afin de formuler et de mettre en œuvre des politiques axées sur la viabilité à long terme.

Menons-nous une bataille perdue d’avance ?

Il est fort possible que le changement climatique ait dépassé le point de non-retour. Ce qui est certain, c’est que toute solution au problème du changement climatique est aussi une solution à la régénération des récifs coralliens.

Par MARCIA CREARY, Environmental Data Manager

Source : http://unchronicle.un.org/article/impacts-climate-change-coral-reefs-and-marine-environment/index.html

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !