Logo ETI Quitter la lecture facile

En chiffres

Les océans regorgent de richesses inexploitées

Posté le par Xavier Lula dans Environnement

Parmi les ressources présentes dans les océans, les sables, calcaires et phosphorites ont un potentiel important en termes de disponibilité. Seulement les coûts d'extraction sont encore souvent rédhibitoires. Pour le moment.

Sable et graviers

Les bassins océaniques constituent le lieu de dépôt ultime des sédiments érodés de la terre, et les plages représentent les plus grands gisements résiduels de sable. Bien que les plages et les sédiments près des côtes soient extraits localement pour une utilisation dans la construction, ils sont généralement considérés comme trop précieux et les permis d’extraction vont plus généralement être accordés pour la construction d’aires de loisir.

sableNéanmoins, les anciens dépôts de sable de plage sont nombreux sur tous les continents, en particulier dans les plaines côtières, où ils sont largement exploités, pour la production de matériaux de construction, la fabrication du verre, et la préparation de silicium métallique entre autres. Les dépôts de gravier, eux, sont généralement plus hétérogènes mais sont produits de la même manière, et sont traités intensivement, souvent pour la construction.

Calcaire et le gypse

Les roches calcaires se forment dans les zones tropicales et semi-tropicales. Tous les océans existant aujourd’hui sont le résultat de la précipitation d’organismes biologiques marins morts : mollusques, coraux, plantes…

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Le sol calcaire des océans est peu exploité. Celui des continent et îles tropicales l’est de manière importante.

Une grande partie de la pierre calcaire va être utilisée directement en coupe ou sous forme écrasée. On utilise aujourd’hui de plus en plus la forme calcinée, qui présente l’avantage de pouvoir être convertie en ciment facilement. Les gypses (sulfate de calcium hydraté), formés via l’évaporation de l’eau de mer produisent des sels d’évaporites et du calcaire. Les gisements de gypse sont exploités massivement pour la production de plâtre.

Nodules de manganèse

Les fonds océaniques contiennent de grandes quantités de nodules d’un diamètre qui va du centimètre à presque un mètre.

noduleCommunément appelés nodules de manganèse, ils contiennent en réalité plus de fer que de manganèse. Ils représentent à ce jour la plus grande source de manganèse.

Malgré l’abondance et la richesse des métaux contenus dans les nodules de manganèse (fer, manganèse, cuivre, cobalt et nickel), la rentabilité n’est pas encore au rendez-vous. Les dépôts terrestres sont largement exploités et fond de ceux situés sur le plafond océanique une ressource encore vierge.

Phosphorites

phosphoriteDes processus organiques et inorganiques complexes sont à l’origine de la formation de granulés riches en phosphate dans les environnements marins peu profonds. Ils constituent une réserve exploitable gigantesque, puisque seuls les gisements terrestres sont aujourd’hui exploités.

Traduit par S.Luc

Source

  • Craig, James R., David J. Vaughtan, et Brian J. Skinner. Ressources de la Terre: origine, l’utilisation, l’impact environnemental, 3e éd. Upper Saddle River, NJ: Prentice Hall, 2001.
  • Lahman, HS, et JB Lassiter III. L’évolution et l’utilisation des ressources minérales marines. Books for Business 2002.
  • http://www.waterencyclopedia.com/Mi-Oc/Mineral-Resources-from-the-Ocean.html
Pour aller plus loin

Posté le par Xavier Lula


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !