Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Actu de l’innovation

Premier test réussi pour Hyperloop !

Posté le par Charlotte Palma dans Innovations sectorielles

Hyperloop, le train futuriste imaginé par Elon Musk est en train de prendre forme. L'entreprise Hyperloop One vient d'achever son premier test dans le désert du Nevada, près de Las Vegas. Le véhicule a atteint près de 187 km/h sur une piste de moins de 1 km, avant de finir dans un banc de sable 5 secondes plus tard.

Petit à petit, Hyperloop prend forme. Le 11 mai, le premier test a été réalisé par Hyperloop One. Concrètement, un traîneau en aluminium s’est déplacé sur des rails à l’air libre avant de percuter un banc de sable destiné à arrêter la machine. Il s’agissait de tester le système de propulsion électromagnétique de la capsule.

Si le test est un succès, il n’a pas permis de dévoiler pleinement les potentiels de vitesse, car la piste était assez courte. Ce premier pas était surtout une manière de montrer qu’Hyperloop était bien en construction. « Ce test était pour montrer à tout le monde que nous sommes réellement en train de construire cela. C’est réel », a justifié Shervin Pishevar, co-fondateur d’Hyperloop One.

Mais Hyperloop voit déjà beaucoup plus loin. L’entreprise est en train de construire une piste d’essai de 8 km où elle mènera des tests grandeur nature sur l’ensemble de ses technologies. Des tubes dans lequels les capsules se déplaceront sont déjà visibles sur le site de test. L’objectif d’Hyperloop est de faire voyager des passagers dans des capsules se déplaçant sur coussins d’air dans des tubes à basse pression. Les vitesses pourraient atteindre près de 1200 km/h.

B-ROLL PACKAGE v3.00_03_01_27.Still001

Hyperloop a été imaginé par Elon Musk en 2012. Préférant se consacrer à d’autres projets, il a proposé ses plans en open source. Deux start-up sont très engagées dans le projet : Hyperloop One et Hyperloop Transport Technologies. Hyperloop One espère transporter des marchandises dès 2019, et des passagers en 2021. L’entreprise a récemment levé 80 millions de dollars et annoncé des partenariats avec plusieurs sociétés dans le monde, dont la SNCF. De son côté, Hyperloop Transport Technologies a récemment révélé la technologie à « lévitation magnétique passive »  qu’elle envisageait d’utiliser. Son PDG, Dirk Ahlborn, a confié courant janvier à Newsweek que son entreprise espérait avoir le premier Hyperloop prêt à transporter des passagers à Quay Valley (Californie) en 2018.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par Charlotte Palma


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !