Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Les emballages alimentaires, déchets les plus retrouvés sur les plages

Posté le par Matthieu Combe dans Environnement

Pour la première fois depuis 1986, les emballages alimentaires flexibles passent devant les mégots comme produits les plus retrouvés au bord des plages et des rivières. En une seule journée, près de 5 millions d’emballages alimentaires souples ont ainsi été collectés par les bénévoles de l’ONG Ocean Conservancy.

Chaque année depuis 1986, l’ONG américaine Ocean Conservancy organise une journée internationale du nettoyage des côtes. En 2019, 943 195 bénévoles dans 116 pays ont collecté près de 32,5 millions de déchets en une seule journée, pour un total d’environ 9 400 tonnes. En tête, près de 4,8 millions d’emballages alimentaires souples principalement en plastique – entre autres, sachets de chips et de bonbons – suivis par 4,2 millions de mégots (qui contiennent des filtres en plastique). Les bénévoles ont aussi collecté 1,9  million de bouteilles, 1,5 million de bouchons, près de 943 000 pailles et agitateurs, près de 755 000 gobelets, assiettes et 740 000 sacs de course. C’est la première fois que les emballages alimentaires souples sont les produits les plus retrouvés au bord des plages et des rivières.

Selon PlasticsEurope, l’association des fabricants de plastiques européens, près de 40 % du plastique produit en Europe sert à produire des emballages. Le recyclage des plastiques atteignait 24,2 % en France et 32,5 % en Europe en 2018. Selon l’Environmental Protection Agency, seulement 13 % des contenants et emballages en plastique ont été recyclés aux États-Unis en 2017. « Parce qu’ils sont souvent de faible densité et composés de plusieurs couches de plastique et d’autres matériaux, ces articles sont en fait non recyclables », partage Ocean Conservancy.

Des déchets de plus en plus en plastique

« Au début du nettoyage international des côtes, les volontaires trouvaient des bouteilles en verre, des canettes en métal, des sacs en papier et d’autres objets qui ont été de plus en plus remplacés par des alternatives en plastique, rappelle Allison Schutes, directrice en charge de l’événement à Ocean Conservancy. En conséquence, de plus en plus de plastiques d’origine alimentaire se retrouvent dans notre environnement, où ils persistent et menacent sans cesse la faune. »

Journée de nettoyage des côtes 2019 en Jamaïque. Copyright Jamaica Environment Trust

L’ONG appelle au développement d’alternatives. « Nous avons besoin d’experts en science alimentaire et en emballage pour accélérer la recherche et le développement d’emballages qui ne sont pas destinés aux sites d’enfouissement, et qui assurent la sécurité et la santé des personnes et de nos océans », appelle Nick Mallos, directeur principal du programme des océans sans déchets d’Ocean Conservancy.

Depuis 1986, plus de 16,5 millions de bénévoles ont collecté plus de 156 000 tonnes de déchets. La Journée internationale du nettoyage des côtes a généralement lieu le troisième samedi de septembre. Face à la pandémie répandue dans de nombreuses régions du monde, Ocean Conservancy appelle cette année ses bénévoles à participer à des nettoyages en solo ou en petit groupe et à adopter des mesures de réduction des déchets à domicile.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !