Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Mars, une destination touristique dans cinq ans ?

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Vous souhaitez faire une virée sur Mars, la planète rouge vous fait rêver ? Il se pourrait bien que dans un futur proche, Mars devienne une « destination » accessible à nous autres terriens. C'est en tout cas le pari que s'est lancé le millionnaire Dennis Tito.

Il est le premier voyageur intergalactique de l’histoire, il est millionnaire et son souhait le plus cher serait de proposer un voyage sur Mars, comme ultime destination, et ce dès le mois de janvier 2018. Alléchant ! L’homme y croit dur comme fer et le revendique haut et fort. Il souhaite être le premier à réaliser une mission habitée sur Mars, alors que la NASA ne l’envisagerait pas avant 2030. 

Dans ce but, Dennis Tito vient de fonder la société « Inspiration Mars Foundation » en collaboration avec Taber MacCallum et Jane Poynter, dirigeants de Paragon Space Development, une entreprise privée spécialisée dans le développement des technologies de contrôle de l’environnement et de contrôle thermique. Afin de se donner toutes les chances, il faut bien s’entourer. Le choix n’est pas anodin, puisque le projet bénéficiera de leur expérience dans la mise en œuvre de système de supports de vie spatiaux. Bien sûr, il sera primordial de réunir de nombreux scientifiques.

Les détails concernant le tarif et la santé des occupants n’ont pas encore été révélés. Ces questions sont pourtant bien légitimes. À combien s’élève un tel voyage ? Selon la Nasa, 200 milliards de dollars seraient nécessaires pour que sept astronautes puissent se rendre sur Mars en faisant un détour sur la Lune. Pour Robin Zubrin, président de l’association privée Mars Society, cela reviendrait à un ou deux milliards de dollars, fonds que l’américain ne pourra pas fournir entièrement. Un appel au concours de contributions privées a donc été lancé.

N’y a-t-il aucun risque ? On sait désormais que l’apesanteur créerait des troubles immunitaires chez les spationautes. Or, ces messieurs sont généralement bien préparés à endurer des conditions extrêmes. La cohorte d’ennuis auxquels s’exposent les futurs voyageurs semble relativement importante et donc à prendre en compte.

Mais passons les contraintes de voyage pour se rendre sur ladite planète et mettons que ce soit réalisable.

L’aller-retour prendrait 501 jours, ce qui représente tout de même une sacrée expédition. L’association « Inspiration Mars Foundation » songe à utiliser une capsule spatiale et une fusée comme moyen de transport.

Dans son idée, révélée le 27 février lors d’une conférence au National Press Club de Washington, le millionnaire souhaite envoyer un couple de « citoyens privés » sur orbite. Bien conscient que son âge avancé ne lui permettra pas ce périple historique, s’il a lieu. Néanmoins, il tient à s’assurer de la bonne organisation de la mission.

Pourquoi une telle entreprise vous demandez-vous ? Et bien « Pour faire rêver les enfants », l’américain estime que le retour des hommes dans l’espace n’a que trop tardé. Il souhaite également profiter d’un alignement entre la Terre et Mars ne survenant que tous les cinq ans

Par Sébastien Tribot, journaliste scientifique

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !