Logo ETI Quitter la lecture facile

Mieux nous connaître

Plan d’investissement « France 2030 » : Techniques de l’Ingénieur présent pour accompagner les industriels et la R&D

Posté le par La rédaction dans Innovations sectorielles

Articles exceptionnellement ouverts

Articles de référence exceptionnellement en accès libre, livres blancs, webinars, 10% de remise sur toutes les offres de la boutique en ligne avec le code FRANCE2030 : tous les moyens de comprendre les enjeux de France 2030

Doté de 34 milliards d’euros déployés sur 5 ans, le plan « France 2030 » vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir autour de 10 objectifs.

Objectif 1 : Faire émerger en France des réacteurs nucléaires de petite taille

Face à un besoin de renouvellement du parc existant, quels sont les objectifs visés pour les futurs réacteurs nucléaires, les principales ruptures technologiques ? La recherche française maintient notre industrie nucléaire à sa place de leader sur la scène internationale et l’article fondamental Réacteurs nucléaires du futur en fait un panorama.

Objectif 2 : Devenir le leader de l’hydrogène vert

Du fait de sa combustion non polluante, l’hydrogène est envisagé comme un des vecteurs énergétiques prioritaires dans le plan France 2030. N’existant pas à l’état naturel, l’hydrogène est à ce jour majoritairement produit à partir d’hydrocarbures et un peu par électrolyse. C’est un enjeu majeur des années à venir et de nombreux articles fondamentaux permettent d’en bien comprendre toutes les facettes, comme par exemple Hydrogène, Filière hydrogène : principaux verrous et intérêt du Power to Gas, Applications mobiles et stationnaires de l’hydrogene dans la transition énergetique.
Le livre blanc Hydrogène décarboné : où en est la France ? permet d’avoir une vision claire du sujet et le webinar  Hydrogène – les enjeux autours de la conception des réservoirs pour le stockage aborde une des problématiques liées à cet objectif.

Objectif 3 : Décarboner notre industrie

L’utilisation des ressources fossiles non renouvelables telles que le pétrole, le gaz naturel ou le charbon aboutit, en fin de cycle, à la production de dioxyde de carbone, principal gaz à effet de serre d’origine anthropique. Avec en visée une réduction de 35% de nos émissions de gaz à effet de serre, l’enjeu est donc à la fois industriel, économique et environnemental. Deux articles de référence pour bien comprendre : Gaz à effet de serre : enjeux de réduction et méthodes de comptabilisation et Captage et stockage du CO2 dans le contexte de la transition énergétique. Le sujet permet d’ouvrir d’autres perspectives, telles que décrites dans l’article de référence Piles bactériennes : de l’énergie propre avec de l’eau sale.    
Le webinar Usine décarbonée et efficacité énergétique : 2 défis majeurs à court terme pour l’industrie complète ces informations et le livre blanc Le plan français pour décarboner le secteur aérien montre comment un secteur en particulier envisage le sujet.

Objectif 4 : Produire près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides d’ici 2030

Le projet est clair : devenir la nation qui roulera le plus au « vert », avec des voitures produites en France et, en 2030, 2 millions de véhicules hybrides et électriques. Il faut donc changer de paradigme et se poser les bonnes questions, avec l’article de référence Moteur thermique et les enjeux du changement climatique.
Le plan mise sur l’innovation et les technologies de rupture pour faire entrer la France dans un système vert, engageant les constructeurs automobiles et toute la chaîne de production, équipementiers et sous-traitants. Trois giga-factories sont actuellement en développement, des investissements sont à poursuivre sur les batteries, le tissu industriel et la montée en modernisation et la digitalisation.  L’article de référence Véhicules automobiles hybrides électriques et leurs motorisations est la clé de compréhension du sujet et la conférence en ligne Smart Charging : Étape clé des tests du véhicule électrique ou hybride rechargeable complète en abordant le point de la mutation vers l’électrification.
Autour du véhicule électrique, des questions se posent bien au-delà de la motorisation, avec par exemple les Systèmes d’alerte pour véhicules électriques – Sécurité et design sonore (article de référence) de ces engins réputés silencieux.
Est-ce que d’autres solutions pourraient émerger ? La réflexion est ouverte avec les livres blancs Voitures à hydrogène : la fausse bonne idée ? ou encore le sujet des véhicules autonomes avec deux dossiers  Le véhicule autonome MADE IN France et Le véhicule autonome redéfinit notre mobilité.    

Objectif 5 : Produire le premier avion bas-carbone 

Le secteur du transport aérien entreprend déjà des efforts importants pour améliorer son empreinte carbone par l’utilisation de carburants verts ou décarbonés. En ce sens, l’objectif de produire en France, d’ici 2030, le premier avion bas-carbone semble atteignable ! Le plan d’investissement « France 2030 » va y contribuer en soutenant les industriels qui s’engagent sur cette voie. Carburants aéronautiques est l’article de référence incontournable pour comprendre un des grands pans de la problématique.

La R&D française s’est emparée du sujet, les articles de référence Electrification des aéronefs et L’aile volante à hydrogène – Conception, défis et enjeux en sont la preuve, et le livre blanc Aéronautique : construire aujourd’hui l’avion de demain présente bien le projet.

Et pour bien mesurer cet élan, visionnez le webinar : L’avion du futur a besoin de vos compétences pour décoller !  

Objectif 6 : Investir dans une alimentation saine, durable et traçable

2 milliards d’euros sont dédiés à cet objectif, essentiellement déployés dans le numérique, la robotique et la génétique afin d’accélérer la révolution agricole et agroalimentaire.
Comment bien commencer ? Avec les articles de référence Écoconception des aliments, bioproduits, bioprocédés et procédés alimentaires et Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) dans le secteur agroalimentaire.
Tracer le chemin du produit alimentaire à travers toutes ses transformations jusqu’à sa consommation et s’adapter aux changements de process reste essentiel. La traçabilité agroalimentaire : un outil de gestion des risques sanitaires est donc un article de référence également précieux.
Les innovations vont également servir le monde agricole, comme le montre le livre blanc Technologies spatiales au service de l’agriculture.
Des questions restent ouvertes sur ce secteur, abordées par exemple par le livre blanc Huile de palme : boycott, taxe… quelle solution ? ou le webinar Identifier les contaminants dans les industries de la santé et de l’agro-alimentaire.

Objectif 7 : Produire 20 biomédicaments contre le cancer et les maladies chroniques, et créer les dispositifs médicaux de demain   

La désindustrialisation de la France dans le domaine de la santé a été pointée du doigt lors de la crise sanitaire liée au Covid-19. Pour y remédier, « France 2030 » va déployer une enveloppe qui viendra compléter le « plan Santé innovation 2030 » lancé en juin 2021 et doté de 7 milliards d’euros.
Pour la production de nouveaux médicaments, les laboratoires pharmaceutiques s’appuient de plus en plus sur des outils complémentaires dont les biotechnologies, les nanotechnologies et l’informatique. Pour autant, les méthodologies classiques de synthèse chimique conservent leur intérêt, à découvrir dans l’article de référence Sources actuelles et futures des médicaments.
Différentes ressources sont à votre disposition sur ces sujets, avec par exemple :

Objectif 8 : Placer la France en tête de la production des contenus culturels et créatifs

Un objectif qui paraît moins industriel que les autres, avec néanmoins des points de convergence, comme par exemple les logiciels actuels exploités en réalité virtuelle (article de référence). Sortis de leur fonction principale – le jeu – ces logiciels peuvent être exploités dans un contexte professionnel et industriel.

Objectif 9 : Investir dans la nouvelle aventure spatiale

La moitié de l’enveloppe du plan « France 2030 » serait dédiée au « NewSpace », avec une forte ambition sur les mini-lanceurs réutilisables d’ici 2026, les micro et minisatellites ou encore les constellations de demain, en misant sur une plus étroite collaboration entre industriels et acteurs de l’innovation.
Cet objectif est multifacette, allant des Trajectoires spatiales (Missions interplanétaires) (article de référence) aux problématiques de propulsion, et la question de la Propulsion électrique pour les systèmes spatiaux (article de référence) ou encore les aspects matériaux, dont la Fabrication additive en aéronautique et en spatial (article de référence).
Les livres blancs Les ambitions françaises sur le marché spatial mondial et La propulsion spatiale, nouvel enjeu d’innovation ou encore Les nanosatellites vont-ils faire la loi dans l’espace ? sont de bons résumés des défis et des moyens.
L’aventure spatiale irradie d’autres domaines de recherche, c’est à découvrir par exemple en visionnant le webinar Le spatial au service de la médecine : transfert de technologies et expériences en microgravité.

Objectif 10 : Investir dans l’exploration des fonds marins

La France, deuxième puissance maritime du monde, se doit d’investir pour comprendre et connaître les grands fonds marins avec des innovations de rupture à conduire pour mener ses explorations et permettre le travail scientifique. L’État engage donc les acteurs à explorer toutes les potentialités de ces ressources naturelles, avec 300 millions d’euros consacrés à cette richesse vivante.
La recherche française a déjà pris la voie, comme le montrent par exemple les articles de référence Valorisation industrielle des microalgues photosynthétiques et Carburants à base d’algues oléagineuses – Principes, filières, verrous ou encore Les champignons marins et leurs applications biotechnologiques.
Les ressources océaniques sont une source d’inspiration pour de nombreux secteurs industriels, comme le détaille le livre blanc Les océans : une immense richesse pour le biomimétisme.

Pour profiter de l’intégralité des ressources documentaires, utilisez le code FRANCE2030 et bénéficiez de 10% de réduction pour toute souscription en ligne (valable jusqu’au 30 juin 2022).

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !