Logo ETI Quitter la lecture facile

Le meilleur du net

Revue du Web #136 : les vidéos les plus étonnantes du mois

Posté le par Djibril SOUMAH dans Insolite

Ce mois-ci dans la revue du web : un robot-pince, un animatronique pour parc aquatique, des serpents volants, la future viande végétale d'impression 3D et découvrez la plus grande carte 3D de l'Univers.

Le robot-pince du MIT

Le laboratoire de l’université du MIT a développé un robot-pince capable de se saisir d’objets déformables et de les manipuler avec précision. Ce robot est doté d’une telle précision qu’il est capable de saisir délicatement un câble de casque audio, de glisser jusqu’à la prise jack, et d’insérer cette dernière dans le port auxiliaire d’un baladeur.  Il est équipé de pinces dotées de capteurs tactiles qui permettent d’ajuster en permanence la force de frottement sur le câble, et de le centrer entre les pinces pour éviter de le laisser tomber lors des manipulations.

Un nouveau dauphin pour les parc aquatiques

Les parcs aquatiques sont loin d’être un environnement idéal pour les créatures marines. Une entreprise d’effets spéciaux propose une alternative avec un animatronique qui pourrait remplacer les dauphins lors des spectacles aquatiques et des séances de nage. Ce dauphin robotique se déplace sous l’eau et reproduit précisément les mouvements de nage semblables et le comportement d’un vrai dauphin. Grace à une commande dédiée, un opérateur contrôle le dauphin qui peut interagir avec les potentiels visiteurs.

Comment les serpents peuvent-ils voler ?

Des ingénieurs ont cherché à comprendre comment des serpents peuvent effectuer des vols planés sur plus de 10 mètres. Ils ont porté leur attention sur Chrysopelea paradisi, un serpent capable de se mouvoir dans la canopée des arbres et qui ondule d’une façon spécifique lorsqu’il vole d’une branche vers une autre.
Ces contorsions sont spécifiquement adaptées à l’aérodynamisme du corps du serpent. Sans elles, il ne pourrait pas voler. Elles lui permettent de ne pas tomber en vol et de parcourir de longues distances. Ce travail de recherche devra être poursuivi pour comprendre davantage le rôle de ces ondulations spécifiques : saisir les mécanismes merveilleux que permet la nature, et pourquoi pas développer du biomimétisme sur cette base.

La viande végétale 3D

Les technologies d’impressions 3D sont une alternative à l’élevage de bétail et les conséquences négatives de cette production. Depuis, plusieurs procédés et techniques existent et plus récemment, la start-up Redefine Meat a présenté le Alt-Steak, une viande à base de plantes qui reproduit la texture, la saveur et l’apparence du steak. La marque promet que cette viande végétale a un impact environnemental 95 % inférieur à celui de son alter ego animal et qu’elle ne comporte pas de cholestérol.  Cette viande devrait être testée dans plusieurs restaurants haut de gamme à un coût permettant son lancement sur le marché à grande échelle.

Un robot piloté par des ondes lumineuses.

Une équipe de l’Université de technologie d’Eindhoven (Pays-Bas) a mis au point un robot qui réagit à la lumière et au magnétisme.
Il est capable de s’ouvrir et se refermer pour, respectivement, relâcher ou attraper des particules sous l’eau. Le principe d’activer ainsi un tel matériau est connu, mais c’est en réalité la chaleur générée par la lumière. Les chercheurs ont donc modifié la structure du robot pour qu’il s’active à l’onde lumineuse seulement. Une fois la position ouverte ou fermée obtenue, le robot se maintient dans sa position, jusqu’à ce qu’une nouvelle onde lumineuse vienne le faire changer d’état. Ce projet pourrait servir à capter des particules contaminant l’eau, notamment en utilisant simultanément plusieurs de ces robots mous.

La plus grande carte en 3D de l’Univers jamais réalisée

Des astrophysiciens du monde entier ont publié la plus grande carte en 3D de l’Univers jamais réalisée, résultant de l’analyse de plus de quatre millions de galaxies. La carte montre des filaments de matière et des vides définissant la structure de l’Univers dès ses prémices. Pour la partie de la carte relative à l’Univers d’il y a six milliards d’années, les chercheurs ont observé les galaxies les plus anciennes et les plus rouges. Pour les époques plus lointaines, ils se sont concentrés sur les galaxies les plus jeunes, bleues.
La carte confirme donc que l’expansion de l’Univers s’est accélérée et continue de le faire. Cette accélération semble être due, selon les chercheurs, à la présence d’énergie noire, un élément invisible qui s’intègre à la théorie générale de la relativité d’Einstein mais dont l’origine n’est pas encore comprise.

Pour aller plus loin

Posté le par Djibril SOUMAH


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !