Logo ETI Quitter la lecture facile

Le meilleur du net

Revue du Web #133 : les vidéos les plus étonnantes du mois

Posté le par Djibril SOUMAH dans Matériaux, Biotech & chimie

Ce mois-ci dans la revue du web : un robot fait face au Covid-19, un chantier numérique se dessine pour Notre-Dame de Paris, les océans se dévoilent tout comme les profondeurs de la Voie Lactée, et l'impression 3D s'invite dans les greffes d'organes et dans le sport automobile.

Un robot désinfectant pour éliminer le Coronavirus

Des scientifiques de Singapour ont inventé un robot désinfectant qui imite les gestes humains afin d’aider le personnel de nettoyage débordé depuis le début de la crise du coronavirus. Le robot est équipé d’un tube qui peut asperger du désinfectant rapidement sur de grandes surfaces. Ce robot se distingue des autres robots sur le marché surtout destinés à nettoyer les sols et qui ne peuvent pas désinfecter des objets de formes variées.

Le chantier numérique de Notre-Dame de Paris

Un an après l’incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, le chantier de restauration avance dans la mesure du possible. Des scientifiques issus des laboratoires du CNRS ont travaillé pour décrypter ce monument centenaire et aider à évaluer les dégâts engendrés par les flammes.  Dans cette vidéo, qui met en scène de magnifiques reconstitutions de la cathédrale après le drame, on comprend l’ampleur du travail effectué par les chercheurs.

Comment mesurait-on la profondeur de l’océan au XIXe siècle ?

Dans cette reconstitution historique, le SHOM (Service Hydrographique et Océanographique de la Marine) nous emmène en 1804 dans l’embouchure de la Charente . Sur cette chaloupe ballottée par le clapot, on procède à un levé hydrographique, avec une sonde à main et un « cercle hydrographique » – appareil proche du sextant, et servant à mesurer des distances angulaires avec précision et donc à déterminer la position du navire. On s’y croirait presque.

Des organes bio-imprimés en 3D

Cœur, foie ou rein imprimé en 3D ; il reste encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir proposer à un patient en attente un organe sur-mesure et à la demande. L’objectif est de trouver une solution pour toutes les personnes en attente de greffe et faire face au manque de donneurs dans le monde.

Ce zoom dans notre galaxie a été réalisé avec le même appareil photo mais avec des objectifs de plus en plus puissants. Parmi la multitude d’étoiles de la Voie lactée, c’est une petite constellation célèbre et brillante qui est visée : la Lyre, où se cache, une minuscule nébuleuse invisible, qui mesure dix mille milliards de kilomètres.

Fabrication additive et course automobile

L’équipe de course hollandaise Van Amersfoort Racing  utilise l’impression 3D FDM, plus particulièrement des machines Ultimaker, pour fabriquer de l’outillage en fibres de carbone. En se tournant vers l’impression 3D, l’écurie automobile peut imaginer des outils adaptés à la réalité de chaque voiture et tout cela en peu de temps. Ils deviennent donc plus réactifs et plus agiles.

Pour aller plus loin

Posté le par Djibril SOUMAH


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !