Logo ETI Quitter la lecture facile

Une trop grande dépendance vis-à-vis de quelques opérateurs ?

Posté le par Philippe RICHARD dans Informatique et Numérique

Pour la deuxième fois en deux semaines, de nombreux sites ont été inaccessibles durant plusieurs heures, voire plus. Alors que la première panne trouvait son origine chez Verizon, cette fois c’est Cloudflare qui en serait responsable. Ces pannes successives montrent la dépendance des sites vis-à-vis de quelques opérateurs.

Le 2 juillet, des millions de sites Internet mais aussi des services en ligne comme Dropbox ou Tweetdeck étaient indisponibles au même moment. Dès qu’un internaute s’y connectait, il tombait sur le message d’erreur : « 502 Bad Gateway ».

La cause ? Un bug chez Cloudflare, un hébergeur web américain qui propose toute une variété de services qui vont du CDN au DNS, en passant par la sécurité et l’optimisation. Dans un article publié sur le blog de son entreprise, John Graham-Cumming, directeur technique de Cloudflare, a indiqué que le pic du CPU était le résultat d’un « mauvais déploiement d’un logiciel qui a été annulé ».

Le logiciel en question était le pare-feu de Cloudflare (Cloud Application Firewall). Il aurait entraîné une consommation excessive des ressources du processeur sur l’ensemble du réseau. D’où un arrêt temporaire de certains services de Cloudflare.

Le 3 juillet, nouvelle catastrophe pour les accros au web et les professionnels : la totalité des réseaux sociaux du groupe Facebook (Instagram, WhatsApp, Messenger et… Facebook, donc) a été touchée par une panne géante mondiale.

La semaine dernière, c’était au tour de Google, d’Amazon et de Reddit de « disparaître » pendant de longues périodes…

Cette loi des séries tendrait-elle à devenir récurrente ? En tous les cas, ces pannes montrent la fragilité des réseaux qui servent d’épine dorsale à l’Internet. Contrairement à une idée reçue, l’Internet ne s’appuie pas sur un seul réseau. Internet relie les millions de réseaux dans le monde qui doivent se comprendre malgré des langages différents.

L’Internet est en effet une infrastructure technique qui lie des milliards d’ordinateurs entre eux. Parmi ces ordinateurs, certains ordinateurs (appelés serveurs Web) peuvent transmettre des messages décodables par les navigateurs Web. Ainsi, l’Internet est une infrastructure, alors que le Web est un service utilisant l’infrastructure de l’Internet.

Pour aller plus loin

Posté le par Philippe RICHARD


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !