Présentation

Article

1 - DÉFINITIONS ET PROPRIÉTÉS FONDAMENTALES

2 - MÉTHODES GÉNÉRALES D’ÉTUDE

Article de référence | Réf : D60 v2

Définitions et propriétés fondamentales
Réseaux électriques linéaires - Définitions, principes, méthodes

Auteur(s) : Jean-Marie ESCANÉ, Patrick BASTARD

Date de publication : 10 févr. 2002

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Auteur(s)

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

INTRODUCTION

La première partie de cet article a pour objectif de définir les différents éléments qui entrent dans la composition d’un réseau électrique ainsi que les modèles qui les représentent. Chaque modèle fait intervenir le courant i(t) qui traverse l’élément considéré et la tension v(t) (ou différence de potentiel) à ses bornes, fonctions d’une variable indépendante : le temps t. Même si chaque modèle doit rester indépendant de la dimension réelle du composant physique, il faut garder à l’esprit que les grandeurs v(t) et i(t) sont toujours supposées inférieures à leurs valeurs limites, dépendant notamment du mode de fabrication des composants, du matériau utilisé et du domaine d’application visé. Une résistance, par exemple, peut être conçue pour dissiper une puissance d’un quart de watt ou de plusieurs dizaines de kilowatts ; dans les deux cas, le modèle est le même et son utilisation suppose que le réseau dans lequel elle est utilisée lui impose un courant inférieur à la valeur limite qu’elle est capable de supporter. Par ailleurs, le comportement des divers éléments électriques d’un réseau ne saurait se réduire aux relations reliant courants et tensions. La notion de puissance électrique est également fondamentale. Sous ce terme général se cachent d’ailleurs des notions aussi différentes que puissance active, réactive, fluctuante ou encore apparente, qui doivent être précisément définies mais surtout physiquement interprétées.

Les modèles qui font intervenir des fonctions du temps sont très simples en soi mais leur application n’est pas toujours aisée. La transformation de Laplace conduit à une forme plus facile à exploiter, où la variable n’est plus directement le temps. Cette transformation conduit aussi à la notion de fonction de transfert dont l’exploitation est particulièrement riche. C’est l’objet de la deuxième partie.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v2-d60


Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

1. Définitions et propriétés fondamentales

1.1 Définitions topologiques et conventions

  • Dipôle : un dipôle est un élément relié à l’extérieur par deux bornes A et B, le courant entrant par l’une étant égal à celui sortant par l’autre.

  • Conventions de signe : la figure 1 donne la représentation d’un dipôle et indique les conventions relatives au courant i qui le traverse et à la tension v à ses bornes.

    i s’exprime en ampères et v en volts.

  • Réseau : un réseau (ou circuit) électrique est un ensemble composé de plusieurs dipôles d reliés entre eux.

    La figure 2 donne un exemple de réseau.

  • Branche : une branche est un ensemble de dipôles connectés bout à bout, parcourus par le même courant.

    Sur la figure 2, {d5, d6} constitue une branche ; chacun des autres dipôles constitue à lui seul une branche.

  • Nœud : les nœuds sont les points de jonction des dipôles (N1...N6 sur la figure 2).

  • Maille : une maille est composée d’un ensemble de dipôles connectés bout à bout et constituant un circuit fermé.

    Quand on parcourt une maille, chaque dipôle n’est rencontré qu’une fois (id pour les nœuds). Sur la figure 2, {d2 , d3 , d7, d6 , d5} est une maille, {d1, d2} également, etc.

HAUT DE PAGE

1.2 Lois de Kirchhoff

HAUT DE PAGE

1.2.1 Loi des mailles

La somme algébrique des tensions [ou différences de potentiel (d.d.p.)] le long d’une maille est nulle.

Exemple

sur la figure ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Définitions et propriétés fondamentales
Sommaire
Sommaire

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS