Logo ETI Quitter la lecture facile

Interview

Aura Aero, un exemple de décarbonation du secteur aérien

Posté le par Pierre Thouverez dans Énergie

Alors que le fret aérien subit de plein fouet la crise sanitaire, la nécessité de développer un transport aérien décarboné voit se multiplier les projets d'avions électriques. C'est le cas de l'entreprise Aura Aero, fondée en 2018. Entretien.

Jérémy Caussade, Fabien Raison et Wilfried Dufaud ont créé Aura Aero en 2018 avec une ambition : produire un avion électrique pour le transport régional à motorisation hybride.

L’entreprise développe également des modèles d’avions plus petits, toujours avec l’ambition de produire des avions les plus neutres possible pour l’environnement, autant en termes de propulsion que de conception (matériaux, recyclage…).

Jérémy Caussade, l’un des fondateurs d’Aura Aero, a expliqué à Techniques de l’Ingénieur la genèse de son entreprise, ainsi que l’importance de développer des avions décarbonés.

Techniques de l’Ingénieur : Quelle est la genèse de l’entreprise ?

Jérémy Caussade : Nous avons fondé Aura Aero en 2018, après avoir constaté qu’un certain nombre de disruptions justifiait la création d’un constructeur d’avions « digital native », ceci dans le contexte de la décarbonation de l’aviation.

Jérémy Caussade, l’un des fondateurs d’Aura Aero. Crédit : Aura Aero

Notre objectif est de créer différents avions, chacun adapté aux différentes problématiques de l’aviation légère : aviation de loisir, de voltige, de formation ou transport régional… tout en œuvrant pour la mise en œuvre d’une aviation plus verte.
Aura Aero est une société hybride, basée sur une grande expertise de la technologie avion associée aux toutes dernières technologies digitales. Notre ambition est de créer une industrie aéronautique moderne, dotée d’une nouvelle approche, avec une prise de risque plus grande, mais surtout, avec la capacité d’aller plus vite.

Quels sont les différents prototypes développés ? Pour quels usages ?

Nous proposons actuellement 2 familles d’avions : l’lNTEGRAL, un avion biplace, dont le premier prototype vole actuellement, et qui est décliné en 3 versions, R (train classique), S (train tricycle), E (version électrique), et l’ERA, un avion de transport régional électrique de 19 places, qui fera son premier vol en 2024, et vise une mise service en 2027.

INTEGRAL, qui est actuellement en campagne d’essais en vol et devrait obtenir sa certification au premier trimestre de l’année prochaine, avec de premières livraisons dans la première moitié de l’année, offre des capacités complémentaires suivant les besoins des opérateurs, alliant hautes performances, sécurité optimisée, conception résolument tournée vers l’avenir et une efficacité opérationnelle jamais atteinte.

Quels sont les facteurs de différenciation de ce modèle sur le marché ?

La maîtrise des coûts d’opération est un critère majeur qui a guidé le développement de cette nouvelle famille d’avions. La maintenance, par exemple, a été optimisée dès la conception, avec la présence d’une soute « systèmes », et la possibilité d’un changement moteur en moins d’une heure via un ensemble propulsif « plug and play ». L’accès aux organes vitaux de l’avion est immédiat pour permettre un gain de temps lors des visites périodiques. Un système digital de suivi d’opérations aériennes et de maintenance dédié est également proposé aux clients.
Ensuite, La sécurité est au cœur du design des appareils de la famille INTEGRAL :  les aéronefs sont tous équipés d’un parachute balistique de cellule et de réservoirs anti-crash, ce qui est inédit pour cette gamme d’appareils.
La préoccupation environnementale est également une composante-clé de cet avion, par l’utilisation du bois-carbone, un matériau composite qui permet d’allier légèreté, résistance et facilité de mise en œuvre et de réparation.
Enfin, l’ergonomie est primordiale : le cockpit est le plus large de sa catégorie, le tableau de bord de nouvelle génération et les sièges ergonomiques permettent une utilisation maximisée de l’avion.

Et le second modèle ?

Le second modèle, nommé ERA, pour Electric Regional Aircraft, est un avion de transport régional électrique de 19 places, qui vise à offrir des solutions de mobilité point à point, par exemple des vols Toulouse-Lyon.  Il sera capable de parcourir jusqu’à 1 800 km, dont 400 km en tout électrique. Alimenté par des batteries au lithium, cet avion offrira de nombreux avantages tels que la diminution du bruit et une baisse du prix du billet.

L’idée est de décliner l’avion en version cargo dans le futur. Pour le moment, le premier vol de cet avion est prévu pour 2024, pour une entrée en service en 2027. A l’heure actuelle nous avons déjà enregistré 200 intentions de commandes pour ce modèle.

Comment Aura Aero s’inscrit-il dans l’évolution à venir du transport aérien et de la transition énergétique ?

Avec INTEGRAL et ERA, nous répondons aux enjeux du transport aérien décarboné. Que ce soit en termes de matériaux, de propulsion et de maintenance par exemple. Tout est mis en place pour réduire au maximum l’impact de nos avions.

Propos recueillis par Pierre Thouverez

Image de une : modèle Era ©AuraAero

Pour aller plus loin

Posté le par Pierre Thouverez


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !