Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

DowDupont est en marche, la chimie des géants se poursuit

Posté le par Sophie Hoguin dans Matériaux, Biotech & chimie

Presque deux ans après son annonce, la fusion entre Dow Chemical et DuPont est en ordre de marche (ou presque). Une fusion parmi d'autres, tant le secteur de la chimie est en pleine concentration.

Après l’accord des différentes autorités du marché pour la fusion entre Dow Chemical et DuPont, la nouvelle société est officiellement entrée en bourse le 1er septembre 2017 sous le nom de DowDuPont. Cette fusion, actée depuis fin 2015, crée le numéro 1 mondial de la chimie devant l’allemand BASF avec une capitalisation boursière de l’ordre de 130 milliards d’euros et plus de 100 000 salariés dans le monde.

Déjà des changements dans les trois pôles

Dès le projet de rapprochement, il avait été décidé d’ensuite scinder le groupe en trois entités indépendantes cotées en bourse : chimie des matériaux, chimie de spécialités, agrochimie. Le périmètre de ces trois entités vient d’évoluer. Suivant l’avis de certains actionnaires activistes (notamment Third Point et Trian Fund), certaines activités vont passer du pôle chimie des matériaux vers le pôle chimie de spécialités. Il s’agit des activités de Dow dans les adhésifs, fluides et lubrifiants automobiles, le traitement des eaux, la construction, la pharmacie et l’alimentaire, les produits biocides ainsi que les activités de DuPont dans les polymères spécialisés et plusieurs autres entités liés à l’éclairage LED, les semi-conducteurs ou le médical. L’ensemble des activités concernées par ce changement représentent un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 7 Md€. Une évolution a priori porteuse pour les actionnaires et qui a ravi les marchés boursiers : le jour de l’annonce (12 septembre), le titre de DowDuPont a ainsi grimpé de 2,23%…

Au final, les trois pôles sont donc composés comme suit :

  • Pôle agrochimie : il réunit DuPont Pioneer, DuPont Crop Protection et Dow AgroSciences offrant ainsi un éventail de produits et services aux agriculteurs depuis les semences jusqu’aux solutions numériques de gestion. Le siège sera à Wilmington dans le Delaware (siège de DuPont).
  • Pôle Science des matériaux : il sera lui-même divisé en trois segments (matériaux performant et revêtements ; intermédiaires industriels et infrastructure ; emballages et plastiques de spécialités). Il préservera la marque Dow sur ces produits et son siège sera situé à Midland dans le Michigan (siège de Dow Chemical)
  • pôle chimie de spécialités : divisé en quatre segments (électroniques et imagerie ; transport et polymères avancés ; construction et sécurité ; nutrition et biosciences). Son siège sera à Wilmongton dans le Delaware.

Toujours plus gros, toujours plus fort

Mais la fusion DowDupont ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. D’autres mouvements massifs sont en cours dans le secteur de la chimie. Sans être exhaustif, on peut citer

  • Le rachat de Monsanto par Bayer pour 66 Md€
  • Le chinois ChemChina qui est en train de boucler son achat du suisse Syngenta pour 37 Md€
  • la fusion bientôt finalisée entre canadiens dans les engrais chimiques. Potash corp et Agrium doivent d’ici la fin de l’année former un groupe baptisé Nutrien dont la valeur totale est estimée à 30 Md€. Ce nouveau géant des engrais comptera environ 20 000 employés répartis dans 18 pays.
  • La fusion entre l’allemand Linde et l’américain Praxair pour former le leader des gaz industriels (devant le français Air Liquide qui vient de racheter Airgas pour 12Md€). Le nouveau groupe possédera un chiffre d’affaires de 27Md€ pour 80000 salariés dans le monde, et pèsera quelques 66 Md€ de capitalisation boursière.
  • le rachat par BASF de l’activité nylon de Solvay pour 1,1 Md€, annoncée le 19 septembre dernier.
  • le suisse Clariant (pigments) et l’américain Huntsman (polyuréthanes et pigments), qui sont en train de créer un groupe de 12 Md€ de chiffre d’affaires.
  • et plus modestement en France, la fusion en cours entre Novacap (pharmacie chimie fine) et PCAS (biopharmaceutique) pour former une entité approchant le milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Sophie Hoguin

Pour aller plus loin

Posté le par Sophie Hoguin


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !