Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

I.A. et politique : des discours bientôt écrits par un algorithme ?

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Un étudiant-chercheur américain a conçu un algorithme permettant de générer des discours politiques adaptés à une couleur politique donnée - gauche ou droite. Un système encore perfectible, mais des discours qui sonnent vrai.

Bientôt, il ne sera peut-être plus nécessaire d’être un as de la joute oratoire pour écrire un discours : un algorithme se chargera de le générer à votre place. Etudiant-chercheur à l’Université du Massachusetts à Amherst, Valentin Kassarnig a ainsi conçu un programme qui “peut concevoir des discours politiques pour un parti politique spécifique” – autrement dit, adapter un discours au parti de l’utilisateur (républicain ou démocrate). “Le système permet en outre de spécifier si le discours doit exprimer un avis favorable ou défavorable”, indique l’auteur de ce système.

Calculer la probabilité d’apparition d’un mot

Pour créer son algorithme, l’étudiant a regroupé plus de 4000 discours politiques, prononcés au Congrès américain, dans la même base de données. En tout, 50 000 phrases, chacune étant composée de 23 mots en moyenne. Le programme de génération de discours est basé sur plusieurs méthodes de traitement automatique des langues (TAL), dont le modèle mathématique des chaînes de Markov, et les n-gramme – des sous-séquences de n éléments, construits à partir d’une séquence donnée.

A partir d’un corpus d’apprentissage, les n-gramme permettent de calculer la probabilité d’apparition d’un mot, d’une séquence de mots ou de phrases. Dans le cas d’un générateur de discours, cette méthode permet ainsi d’adapter le champ lexical du texte à une couleur politique.

Mis en ligne sur Github, l’algorithme de Valentin Kassarnig, n’en reste pas moins perfectible, les allocutions obtenues restant assez approximatives. Ainsi, les discours exposés dans l’article scientifique du chercheur semblent terriblement vrais, mais ne sont pas toujours très cohérents – ne permettant pas, par exemple, de prendre en compte l’avis défavorable du locuteur vis-à-vis du sujet abordé.

Pour résoudre ce problème, le chercheur en herbe a proposé aux internautes de l’épauler, afin de perfectionner son “intelligence artificielle”. Jusqu’à générer un jour, il l’espère, “des posts de blog” ou des “articles d’information”.

Par Fabien Soyez

Pour aller plus loin

Dans les ressources documentaires

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !