Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

La Station Spatiale Internationale au chevet de la viticulture

Posté le par Matthieu Combe dans Espace

La mission WISE (2019-2022) est le premier programme de recherche appliquée dirigé par le secteur privé qui tire parti de la microgravité pour relever le défi agricole lié au changement climatique. Pour cela, direction la Station Spatiale Internationale (SSI).

La Mission WISE portée par la startup Space Cargo Unlimited entend utiliser l’espace comme nouvelle dimension de la recherche pour l’avenir de l’agriculture sur Terre. En particulier, elle mise sur l’impact de la microgravité sur des systèmes biologiques complexes afin de trouver des solutions pour la viticulture. Le 2 novembre 2019, 12 bouteilles de vin Petrus millésime 2000 s’envolaient ainsi vers la Station Spatiale Internationale à 400 km d’altitude pour le programme Commubios, avec le soutien technique de Thales Alenia Space et de l’entreprise américaine Nanoracks. Puis, 320 sarments de vigne – 50 % Merlot, 50 % Cabernet Sauvignon – ont rejoint l’ISS grâce à un partenariat avec le CNES et l’ESA. Ils ont été exposés respectivement 10 et 14 mois à la microgravité.

Les bouteilles et les sarments sont revenus sur Terre le 14 janvier 2021 à bord d’une capsule Dragon (SpaceX). Les deux programmes livraient leurs premières conclusions en mars dernier suite à une première dégustation organoleptique à l’ISVV (Institut des Sciences de la Vigne et du Vin) de Bordeaux. « De réelles différences ont été constatées, notamment pour la robe et le goût. Ce fut plus compliqué pour les participants de faire la différence sur la dimension olfactive », résume Emmanuel Etcheparre, cofondateur de Space Cargo Unlimited et coordinateur de la recherche pour sa filiale Space Biology Unlimited. Les chercheurs étudient désormais la composition des propriétés biochimiques du vin qui a séjourné dans l’espace pour comprendre l’impact de l’environnement spatial sur le vieillissement d’un vin et de ses composants : goût, arôme, couleur, polyphénols, fermentation, bactéries, levures …

Crédit : Space Cargo Unlimited

Des sarments livrent leurs premiers secrets

Les sarments ont fait l’objet d’une analyse microscopique détaillée puis ont été plantés quelques jours après leur retour sur terre. Une partie se trouve dans les serres de l’ISVV, l’autre en Vendée, dans les serres du Groupe Mercier, leader mondial dans la production de plants de vigne et la création de vignobles, avec lequel Space Cargo Unlimited a récemment conclu un partenariat stratégique. « Il nous tarde de découvrir les effets que l’absence de microgravité et les changements biologiques sans précédent ont induits lors de leur séjour sur la SSI, partage Guillaume Mercier, président du groupe Mercier. Nous sommes impatients de découvrir le type d’environnements dans lesquels les sarments vont bourgeonner et si leur capacité d’adaptation et de croissance répond aux effets du changement climatique. »

Après quelques semaines, les effets de l’absence de microgravité sur les sarments étaient visuellement perceptibles. Les sarments passés par l’espace ont connu une croissance plus rapide et un bourgeonnement précoce par rapport aux sarments restés sur Terre dans des conditions similaires. Les recherches se poursuivent en collaboration avec l’Université FAU Erlangen (Allemagne) et le Groupe Mercier. Ce dernier a d’abord placé une partie des sarments dans une chambre spéciale pour enracinement rapide avant replantage en terre pour production. La récolte est prévue pour décembre 2021. Les chercheurs identifieront alors les changements dans l’ADN des plantes. Puis, ils analyseront la façon dont la microgravité a modifié l’épigénétique de la vigne et identifieront le ou les composants à l’origine des nouvelles propriétés.

Avec cette alliance stratégique, Space Biology Unlimited, filiale de Space Cargo Unlimited et première start-up agritech spatiale basée à Bordeaux, souhaite optimiser rapidement le développement de nouvelles variétés de vigne pour une commercialisation rapide, à partir de juin 2022, à l’échelle mondiale. L’objectif de l’alliance d’ici cinq ans est de représenter 10 % des ventes mondiales de Cabernet Sauvignon et Merlot, soit environ 2 millions de vignes par an.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !