Logo ETI Quitter la lecture facile

Buzz de science

Quand la route devient créatrice d’énergie

Posté le par La rédaction dans Innovations sectorielles

La société Colas conçoit depuis cinq ans un revêtement routier innovant contenant des cellules photovoltaïques et capable de supporter le passage de camions. La route « solaire » productrice d'électricité, c'est donc pour bientôt !

Le revêtement en question se nomme « Wattway » et fait figure d’avancée technologique remarquable dans le paysage des énergies propres. Il est développé par l’entreprise française Colas, filiale de Bouygues, spécialisée dans la construction et l’entretien d’infrastructures de transport, d’aménagements urbains et de loisirs en collaboration avec l’institut national de l’énergie solaire (INES).

Des cellules photovoltaïques de 15 centimètres de côté dans un enrobage « multicouche fait de résines et de polymères » composent le matériau. Sa transparence – « l’énergie solaire est captée à travers une feuille de silicium polycristallin » – permet aux cellules d’être exposées à la lumière, et ainsi de produire de l’électricité. Cette dernière est ensuite conduite par un réseau de connexions souterraines jusqu’à des onduleurs ERDF avant d’être redistribuée.

En outre, une dalle « Wattway » dispose de caractéristiques similaires à un revêtement routier classique; d’un point de vue tenue de route, usure au temps qui passe ainsi qu’à la météo, résistance au poids des véhicules… C’est d’ailleurs le tour de force de Colas quand on sait que les panneaux photovoltaïques ne sont pas réputés pour être très solides. L’entreprise a déposé deux brevets pour protéger cette technologie.

Le matériau mis au point par Colas présente un autre avantage indéniable : il n’est pas nécessaire de refaire les infrastructures, comme l’assure le PDG Hervé Le Bouc. Il suffit de coller les dalles aux routes existantes.

Dans un premier temps, ce sont les éclairages des abribus, les feux rouges situés en ville qui seront alimentés grâce aux dalles Wattway. Mais par la suite, elles devraient trouver d’autres applications et cibler les zones urbaines où la demande en électricité est en croissance. D’autant que leur potentiel n’est pas des moindres. D’après l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), un kilomètre de route permettrait d’alimenter une ville de 5 000 habitants. Et selon Hervé Le Bouc, « si on recouvrait un quart des routes, on assurerait l’indépendance énergétique de la France ». L’intérêt est de taille donc !

C’est une affaire qui semble bien partie. La visite du président de la République François Hollande auprès de l’un des trois démonstrateurs mis en place (Grenoble, Chambéry et Magny-les-Hameaux) le 20 août dernier, aurait piqué la curiosité de nombreuses collectivités locales. La phase industrielle est en cours et la commercialisation des dalles Wattway est prévue pour le 1er janvier 2016. Le prix n’a toutefois pas été précisé, si ce n’est qu’il ne devrait pas dépasser celui d’une ferme solaire, afin de rester compétitif.

Par Sébastien Tribot

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction

Les derniers commentaires


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !