Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Quel est l’avenir de la voiture connectée ?

Posté le par La rédaction dans Innovations sectorielles

Huit voitures neuves sur dix seront connectées en 2020. Pourront-elles vraiment un jour remplacer nos voitures ? Petit panorama des avancées, risques et projets.

Bienvenue à bord d’une voiture connectée. Vous pouvez profiter de ses différentes options multimédias pour interagir avec votre smartphone pour suivre vos amis sur les réseaux sociaux, écouter de la musique, demander avec la reconnaissance vocale que le véhicule trouve un restaurant…

Dans quelques années, vous aurez à votre disposition une table tactile 32 pouces partageable en 4 et un casque de réalité augmentée pour choisir votre destination et vous y immerger. Pour l’instant, c’est un « concept van », le Traveller i-Lab, présenté au dernier salon automobile de Genève.

Au-delà de ses aspects pratiques et ludiques, la voiture connectée sera surtout capable, à compter du 31 mars 2018, d’émettre un appel d’urgence en cas d’accident (technologie eCall).

Oui, mais voilà, la mariée serait-elle trop belle ? Plusieurs enquêtes indiquent que les conducteurs ne sont pas encore convaincus. Publiée cet été, l’étude intitulée « The Retrofit Future Of The Connected Car » du cabinet Forrester montre que les Européens restent sceptiques. Ils ne sont en moyenne que 18 % à être intéressés par une connexion Internet depuis leurs voitures, 16 % par la géolocalisation des contacts, 15 % par un système vocal interactif et 7 % par un magasin d’applications.

Pour l’instant, il y a encore quelques obstacles sur la route de la voiture connectée. Panorama non exhaustif.

Les avancées

La voiture propose de plus en plus d’options pratiques.  Avec la BMW Serie 7, vous pouvez utiliser votre smartphone pour la faire avancer de quelques mètres. Pratique lorsqu’une personne vous a trop « serré » dans un parking. De son coté, la nouvelle Classe E de Mercedes peut s’ouvrir grâce au smartphone, via sa connexion NFC. Pour l’instant, les concurrents s’appuient sur une connexion 3G (inaccessible dans des parkings). À noter que Valeo travaille sur un dispositif utilisant la connexion Bluetooth du téléphone.

Les risques

Les principaux freins à la voiture connectée concernent la sécurité et en particulier la protection des données personnelles. Les quelque 60 capteurs à bord des véhicules connectés recueillent des données plus ou moins à l’insu des conducteurs. Par ailleurs, des interrogations subsistent quant au traitement des ces informations. Sont-elles stockées et sécurisées par des tiers ou par les constructeurs automobiles ? Sont-elles revendues à des assurances ou à des régies publicitaires ? Autre inquiétude, le piratage de ces véhicules. Plusieurs démonstrations ont mis en avant des failles permettant soit de le dérober facilement, soit d’en prendre son contrôle à distance !

Reste la question de la sécurité routière. Il ne s’agit pas ici de faire l’amalgame avec la voiture autonome (et notamment l’accident mortel avec une Tesla aux USA en mai dernier), mais de l’aptitude du conducteur à rester concentré avec toutes ces tentations ludiques et pratiques. Plusieurs rapports ont démontré la baisse de vigilance des conducteurs. Quand sera-t-‘il demain avec la réalité augmentée qui affichera des informations sur le pare-brise ?

Les projets

Tous les géants de l’électronique et les constructeurs planchent sur des projets permettant aux voitures connectées de « dialoguer » avec divers objets, notamment ceux gérant notre domicile. C’est déjà le cas avec l’application Smart Home App de Deutsche Telekom qui permet aux possesseurs de BMW i3 de régler la température de chauffage, de baisser les rideaux, de déverrouiller un portail…

Autre future application : le paiement de sa place de parking. Dans certaines voitures connectées, il est déjà possible d’acheter des applications en ligne. Visa via ce projet développé avec DocuSign veut s’attaquer au paiement des stationnements et des péages pour lesquels il faut souscrire à des abonnements spécifiques.

Par Philippe Richard

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !