Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Record mondial : Pic de 50% d’électricité solaire en Allemagne

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Durant la mi-journée du samedi 26 mai 2012, la moitié de l’électricité consommée en Allemagne a été d’origine solaire photovoltaïque. Et un tiers la veille. Ce qui est considérable à l’échelle de ce pays qui compte 81 millions d’habitants, soit près d’un cinquième de la population de l’UE 27.

L’Allemagne a frôlé la barre symbolique des 20 GW de puissance solaire délivrée durant les dernières semaines, mais samedi 26 mai, c’est la première fois qu’elle a été franchie avec un pic à 22 GW équivalent à la puissance délivrée par une vingtaine de réacteurs nucléaires. Le réseau électrique allemand a supporté sans problème cette très forte pénétration solaire.  Norbert Allnoch, directeur de l’Institut de l’Industrie des Energies Renouvelables  (IWR) a déclaré que « jamais auparavant un pays n’avait produit autant d’électricité photovoltaïque. Cela montre que l’Allemagne est capable de satisfaire une grande partie de ses besoins en électricité à partir de l’énergie solaire »

Le lundi 28 mai, alors que la demande allemande était d’environ 45 GW à la mi-journée (pentecôte), le solaire a fournit 18 GW. Si le vent avait été plus fort, la puissance éolienne installée (30 GW) aurait alors permis à l’Allemagne de vivre durant quelques heures avec de l’électricité 100% renouvelable (solaire, éolien, biomasse, hydro) et marquer ainsi le franchissement d’une seconde étape historique. Mais le vent a été particulièrement faible, ne permettant de délivrer qu’1 GW d’éolien. Ce n’est que partie remise.

Sortir du nucléaire grâce aux renouvelables

Le gouvernement fédéral d’Allemagne a fermé 8 des 17 réacteurs nucléaires suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon. Cette fermeture  correspond à un trou de 32,5 TWh d’électricité. Selon une étude réalisée par l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI, SciencesPo) sous la direction d’Andreas Rudinger ce déficit de production a été comblé  à 59% (19,2 TWh) par les énergies renouvelables qui ont très fortement augmenté entre 2010 et 2011, à 35 % (11,4 TWh) par une modification du solde exportateur qui reste cependant positif, et  à 6% (1,9 TWh) par une réduction de la demande électrique.

Pour Andreas Rudinger, « d’une part la décision de sortir du nucléaire apparaît comme une constante de la politique énergétique des dix dernières années. D’autre part, la sortie du nucléaire a toujours été prise en compte dans l’élaboration des politiques climatiques nationales. En ce sens, les décisions post-Fukushima ne constituent ni un renversement brutal de la politique nucléaire existante, ni un obstacle majeur à la réalisation des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre ». Le pays va fermer les 9 centrales nucléaires restantes avant 2022, ceci tout en respectant ses engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

« L’Allemagne ne compte pas sur de nouvelles centrales à charbon pour pallier l’arrêt progressif de ses réacteurs d’ici 2022. En regardant de plus près les scénarios énergétiques sur lesquels est fondé l’Energiekonzept, on s’aperçoit ainsi que les centrales fossiles actuellement en construction (pour une puissance cumulée de 10 GW) visent en premier lieu à remplacer des centrales vétustes et polluantes par des centrales plus efficaces» précise le chercheur.

Un cap clair : 35% d’électricité renouvelable dès 2020 et 80% dès 2050

En 2011, l’Allemagne, qui dispose pourtant d’un gisement hydroélectrique bien inférieur à celui de la France, a produit 20% de son électricité (16,4% en 2010)  à partir de sources renouvelables (Eolien: 7,6%, Biomasse : 5,2%, Solaire: 3,2%, Hydro : 3%). Le pays s’est fixé un objectif de 80% à horizon 2050. Selon une étude Frost &Sullivan, 36% de l’électricité allemande sera d’origine renouvelable dès 2020, ce qui est parfaitement en phase avec l’objectif du gouvernement allemand (35%).

La montée en puissance des énergies renouvelables fluctuantes implique d’optimiser les outils de flexibilité afin d’adapter l’offre et la demande, notamment les réseaux électriques. Ces derniers permettent d’une part les échanges d’électricité entre le nord et le sud du pays et avec les pays voisins et d’autre part de mutualiser les capacités de stockage comme par exemple les Stations de Transfert d’Energie par Pompage (STEP) scandinaves, autrichiennes, suisses et allemandes. Pour Olav Hohmeyer du German Council on the Environment (SRU), organisme qui conseille le gouvernement fédéral en matière de choix énergétiques « une électricité 100% renouvelable est possible pour l’Allemagne et l’Europe à horizon 2050 (et même 2030 si nécessaire). Le système reposera principalement sur l’éolien et le solaire. Les interconnexions et le pompage-turbinage joueront un rôle crucial. »  

Selon le gouvernement fédéral, le solaire allemand conduit aujourd’hui à un surcoût moyen de 4 milliards d’euros par an (0,1% du PIB national), surcoût équivalent à 4 euros mensuels par habitant et répercuté sur la facture des consommateurs (particuliers et entreprises). D’ici environ 5 ans, selon les experts, le solaire PV aura atteint la parité réseau et les subventions pour les nouveaux projets ne seront plus nécessaires.

Le secteur des énergies renouvelables emploie plus de 350000 personnes en Allemagne, et la filière solaire photovoltaïque est celle qui génère le plus d’emplois par unité de puissance installée.

Par Olivier Danielo

Pour en savoir plus :

  • L’impact de la décision post-Fukushima sur le tournant énergétique allemand :

http://www.iddri.org/Publications/Collections/Idees-pour-le-debat/L-impact-de-la-decision-post-Fukushima-sur-le-tournant-energetique-allemand

  • SRU Report Pathways towards 100% renewable electricity system :

http://www.umweltrat.de/SharedDocs/Downloads/EN/02_Special_Reports/2011_10_Special_Report_Pathways_renewables.html

  • Weltrekord: Deutsche Solaranlagen produzieren erstmals Strom mit über 20.000 MW Leistung :

http://www.iwr.de/

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !