Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Actu de l’innovation

Le Technocentre 3D, ou la conception 3D «as a service»

Posté le par Xavier Lula dans Innovations sectorielles

Equipements 3D dernier cri, stations de travail, bureau d'études... A Toulouse, le Technocentre 3D initie le service technique à la demande pour accompagner les entreprises dans la conception de leurs produits.

Le développement rapide de produits n’est pas à la portée de toutes les entreprises, en particulier les plus petites, faute de compétences, d’équipements et de budget. C’est de ce constat qu’est né le Technocentre 3D, hébergé dans un bâtiment de 1500 m2 à Toulouse. L’idée ? «Accompagner ces entreprises et mettre à leur disposition du matériel professionnel pour concevoir leur produit» explique Pascal Erschler, le gérant et fondateur.

Imprimantes 3D, scanners 3D, fraiseuses à commande numérique, thermoformeuses… Une quinzaine d’équipements servent à fabriquer des prototypes et des préséries. S’ajoutent huit stations de travail vouées à la CAO, équipées du logiciel Solidworks et d’autres logiciels métier. Le matériel de production ne vient pas de loin, puisque le Technocentre 3D partage les locaux avec les sociétés Kallisto et Aurore-Arka, spécialistes de l’activité. «Kallisto distribue et intègre des imprimantes 3D depuis 1999 et Aurore-Arka exerce dans le prototypage depuis 25 ans», ajoute Pascal Erschler, qui dirige également ces deux sociétés.

Un service technique à la demande

Davantage qu’un centre de production, le Technocentre 3D se veut un lieu d’accueil et d’accompagnement. «C’est un endroit unique où le service technique, y compris le matériel et le bureau d’études, est disponible à la demande, commente Pascal Erschler. Les entreprises peuvent louer un ingénieur à l’heure, si elles ont besoin de compétences techniques en vue de rencontrer un client, ou faire appel à notre cellule marketing/communication sur place. Elles peuvent se domicilier et louer mensuellement un bureau, une partie de la zone technique et une zone de stockage si besoin. Le Technocentre 3D compte une quinzaine de bureaux, de un à huit postes, et la location d’un bureau monoposte coûte 450 € HT/mois, charges incluses.»

Le Technocentre 3D est opérationnel depuis début juin et quelques locataires se sont déjà installés. «Une société d’engineering qui travaille dans le secteur du nucléaire est intéressée par la numérisation 3D pour l’intégrer au processus de démantèlement des réacteurs, décrit Pascal Erschler. Autre exemple, une petite société compte développer ici un guide chirurgical dentaire pour que le chirurgien dentaire gagne en précision pendant la pose d’un implant. C’est de la fabrication unitaire sur mesure, réalisée sur une machine qui coûte 90000 €.»

Pascal Erschler entend développer la panoplie de services : «on va mettre au point une offre de formation métier applicative pour l’enseignement des process. » Et compte bien entendu assurer la promotion de son outil : «nous organisons deux sessions de présentation par semaine, à l’attention d’industriels et d’entrepreneurs. Nous voulons démocratiser ces technologies.» L’inauguration officielle aura lieu début septembre.

Frédéric Monflier

Pour aller plus loin

Dans les ressources documentaires

Posté le par Xavier Lula

Les derniers commentaires


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !