Logo ETI Quitter la lecture facile

Véhicule électrique : montée en puissance en 2019, loin de l’objectif cependant !

Posté le par Joël Spaes dans Environnement

L’association Avere-France vient de rendre son bilan sur la progression du véhicule électrique en France en 2019. Constat : la progression est patente, avec des hausses de 38% pour les véhicules électriques légers des particuliers et les hybrides. Néanmoins, c’est assez loin de l’objectif fixé dans le contrat stratégique de filière, signale l’association pour le développement du véhicule électrique.

«Nous avons atteint 70% de l’objectif annuel du contrat stratégique de filière, note ainsi Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France. Il faudra rattraper ce déficit tout en doublant le nombre de véhicules vendus en 2020 pour tenir la trajectoire» fixée par le contrat stratégique de filière. Une trajectoire qui vise à atteindre 1 million de véhicules légers électrifiés en 2022 et 170 000 dès 2020.

Et la responsable de l’Avere-France s’inquiète du «choix du gouvernement sur la réduction du bonus, en particulier pour la cible professionnelle, qui pose question quant à la capacité des clients à être au rendez-vous avec des véhicules qui restent encore aujourd’hui plus chers à l’achat que leur équivalent thermique ». Cette réduction a pris effet au 1er janvier 2020, et pourrait agir comme un frein.

Une bonne nouvelle cependant, la fin d’année a montré un boom des immatriculations. En décembre 2019, 4 803 voitures particulières (+8%), 640 utilitaires légers électriques (-29%), 2 437 hybrides rechargeables (+113%) et 10 BMW i3 dotées d’un prolongateur d’autonomie (-84 %) ont été mis à la route en France Métropolitaine, indique l’Avere. Cela représente un bond de 2 000 véhicules électrifiés de plus que le mois précédent et 1 000 de plus qu’en octobre. Mais c’est peut-être aussi une anticipation de la baisse à venir de la prime prévue en 2020.

La progression sur 2019

Selon le bilan de l’Avere, 50 884 véhicules légers électriques à batterie ont été immatriculés en 2019, soit +26% comparé à 2018. S’y ajoutent 18 582 hybrides rechargeables, pour un total de 69 466 véhicules électrifiés mis en circulation en 2019.

Le segment des véhicules particuliers affiche une hausse de 38%, avec 42 763 unités immatriculées. De même, le segment des véhicules hybrides progresse de 38%, avec 18 582 unités immatriculées l’an dernier.

Les ventes de véhicules électriques utilitaires ont en revanche reculé de 2% avec 7 958 unités immatriculées en 2019 contre 8 103 en 2018. C’est sur le segment des deux-roues électriques que la progression est la plus forte, avec 13 965 immatriculations l’année dernière, soit un bond de 43%.

Par ailleurs, les véhicules hydrogène se sont fait une petite place sur le marché avec 63 unités immatriculées en 2019, contre 36 en 2018, soit +43%.

En France, 275 565 véhicules électrifiés ont été mis en circulation depuis 2010 (218 249 véhicules électriques et 57 316 hybrides rechargeables). Côté points de charge, 28 666 points de charge publics étaient installés en France au 7 janvier (avec une progression de 15% en 2019). Néanmoins ce chiffre est loin des 100 000 points de charge publics qui devront être installés en 2022 pour atteindre l’objectif inscrit dans le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

Renault toujours en tête

En termes de modèles pour les particuliers, la Renault Zoé est la plus plébiscitée puisqu’elle représente 44% des immatriculations du segment (18 817 unités ; +10%), suivie de la Tesla Model 3 qui se hisse directement à la deuxième place : en 11 mois, 6 455 unités ont ainsi été livrées soit 15% de parts de marché. La Nissan Leaf se classe ensuite à la troisième position du classement avec 3 738 immatriculations enregistrées (-20%, en raison de l’adaptation de la stratégie commerciale globale du constructeur visant à assainir les canaux de distribution). Elle représente 9% des immatriculations du segment, indique l’Avere.

Renault conserve aussi premières places pour les véhicules utilitaires, avec 3 807 nouveaux Kangoo ZE (- 9% ; 48% de parts de marché) et 1 142 Zoé (+ 17% ; 14% de parts de marché). Le Nissan eNV200 prend la troisième position avec 925 immatriculations (+45% ; 12% de parts de marché).

Sur marché des hybrides, c’est le Mitsubishi Outlander qui prend la première place avec 3 131 immatriculations (+139 % ; 17% de parts de marché). Suivent ensuite la Mini Countryman (1 929 unités ; + 45% ; 10% de parts de marché) et le Land Rover Range Rover (1 917 ; + 216% ; 10% de parts de marché).

Pour aller plus loin

Posté le par Joël Spaes


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !