Article

1 - LOGISTIQUE, LOGISTIQUE ÉPHÉMÈRE, LOGISTIQUE TEMPORAIRE : ÉLÉMENTS DE COMPRÉHENSION

2 - CONVERGENCES ET DIVERGENCES AVEC LA LOGISTIQUE « TRADITIONNELLE »

3 - UNE LOGISTIQUE TRANSITIONNELLE

4 - LES INDUSTRIES À LOGISTIQUE TEMPORAIRE

5 - CONCLUSION

6 - GLOSSAIRE

Article de référence | Réf : AG5252 v1

Logistiques temporaires et éphémères

Auteur(s) : Vincent SALAUN

Date de publication : 10 déc. 2021

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

L’article questionne les notions de logistique éphémère et de logistique temporaire en proposant un raisonnement partant de définitions générales pour aller vers des analyses sectorielles plus précises. Il est mis en évidence l’importance de l’intégration dans l’urgence des acteurs, de constructions modulaires et de coordination globale pour répondre à la pression temporelle.

Une étude de six secteurs d’activités utilisant une logistique temporaire ou éphémère permet au lecteur de découvrir des logistiques différentes de la logistique traditionnelle. Construit sur un dialogue entre littératures scientifique et professionnelle, l’article propose des grilles de lecture académique et des cas illustratifs de la pression du temps sur la logistique.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Temporary and ephemeral Logistics

The article questions the notions of ephemeral logistics and temporary logistics by proposing a reasoning starting from general definitions to more precise sectoral analyses. It highlights the importance of the integration of actors in the emergency, of modular construction and of global coordination to respond to time pressure. A study of six sectors of activity using temporary or ephemeral logistics allows the reader to discover logistics that are different from traditional logistics. Built on a dialogue between scientific and professional literature, the article proposes academic reading grids and illustrative cases of time pressure on logistics.

Auteur(s)

  • Vincent SALAUN : Maître de Conférences - Université de Nantes, IUT de Saint-Nazaire, Laboratoire LEMNA

INTRODUCTION

Souvent assimilée au pilotage de flux physiques par l’intermédiaire de flux d’information associés, la logistique occupe une place variable en fonction du secteur d’activité où elle se déploie. D’un rôle purement opérationnel à une fonction stratégique, la place donnée à la logistique dépend bien souvent de la vision globale de l’organisation et oppose deux approches distinctes : considérer les flux comme des contraintes à piloter, ou considérer les flux comme la raison d’être de l’organisation qui se structure en fonction d’eux. Si ces deux points de vue peuvent tout à fait cohabiter dans la majorité des secteurs d’activité, il en est certains où la logistique revêt un caractère particulier : les industries « temporaires ».

Que l’on parle d’événementiel, d’aide humanitaire d’urgence, ou encore de projets de construction, la logistique occupe une place qui dépasse la simple vision opérationnelle et apparaît comme une nécessité vitale pour réussir à mener à bien des opérations parfois fortement contraintes dans le temps. Que l’on fasse le choix de les qualifier d’éphémères ou de temporaires, ces logistiques présentent toutes des caractéristiques communes reposant sur des enjeux d’intégration dans l’urgence et de pilotage d’une performance qui se doit d’être immédiate.

Comme le reconnaissent bon nombre des logisticiennes et logisticiens de ces secteurs, la logistique est une fonction de l’ombre qui ne sera mise en lumière que lors de ses échecs. En effet, quand nous participons à des événements, par exemple un tournoi sportif, il est difficile de percevoir la logistique qui s’active en arrière-plan. Et pourtant, elle est bien présente pour s’assurer de l’approvisionnement en eau, de la gestion des stocks de nourriture, de la prise en charge de l’accueil des participants, etc. Il en va de même pour une intervention humanitaire d’urgence où l’on aura bien plus tendance à évoquer une pénurie ponctuelle sur des produits plutôt que de féliciter les cellules logistiques qui arrivent à acheminer sur des terrains chaotiques des milliers de tonnes de denrées et matériels.

L’ambition de cet article n’est pas d’opposer la logistique traditionnelle et la logistique temporaire en supposant la supériorité de l’une sur l’autre, mais plutôt de questionner les spécificités de ces logistiques fortement contraintes par le temps, et d’observer les réponses organisationnelles et stratégiques déployées. En effet, si la logistique traditionnelle a fourni à la logistique temporaire de nombreux outils et méthodes largement déployés aujourd’hui (adoption du MRP (Material Requirements Planning) dans le BTP, utilisation de principes Lean dans l’événementiel, etc.), la relation inverse semble également pouvoir exister. La forte propension des acteurs industriels et serviciels à réduire leurs temps de cycles, à proposer des innovations plus nombreuses et plus rapides, ou encore à vouloir adopter de plus en plus des « modes projets » conduit à questionner la place de la logistique dans ces organisations en s’inspirant de ce qui se fait dans des industries qui fonctionnent « par nature » par projets.

De manière caricaturale, il est possible de considérer que, jusqu’à présent, dans les secteurs industriels, la logistique peut se permettre d’échouer partiellement. Certes, une erreur de gestion dans le Kanban risque de mettre à l’arrêt une ligne de production ; il est évident qu’une stratégie de réduction de stocks trop forte met en péril la réactivité d’une entreprise, mais cela ne remet pas nécessairement en cause la survie globale de l’entreprise, et encore moins la survie au sens propre des collaborateurs de l’organisation. Ce constat ne peut malheureusement pas être fait dans un grand nombre de secteurs mobilisant des logistiques temporaires ou éphémères.

L’objet de cet article est donc de tenter de décrire les mécanismes spécifiques à cette logistique en posant plusieurs questions :

  • que signifient les termes de logistique éphémère et de logistique temporaire ? Ces deux logistiques sont-elles identiques, opposées ou complémentaires ?

  • en quoi les logistiques éphémères et temporaires sont-elles différentes de la logistique traditionnelle ?

  • quel est le rôle de la fonction logistique dans une organisation en mode projet ?

  • comment fonctionnent les logistiques éphémères et temporaires sur le terrain d’industries diverses telles que l’aide humanitaire ou le BTP ?

Afin d’apporter des éléments d’éclairage à ces questions, l’article se scinde en quatre parties en adoptant une structure proposant une réflexion en entonnoir allant de définitions générales jusqu’à des lectures universitaires et spécifiques à des secteurs d’activité donnés.

Une première partie s’attache à fournir des définitions générales des termes de logistique, logistique éphémère et logistique temporaire. À l’issue de cette partie, le lecteur disposera de clés de compréhension générale et aura perçu que les notions d’organisations et de logistiques éphémères ou temporaires dépassent largement les dimensions purement temporelles.

La deuxième partie porte sur les spécificités des logistiques éphémère et temporaire. Cette partie se focalise sur trois caractéristiques fondamentales que sont le fonctionnement en mode projet, l’urgence de l’intégration et la nécessité d’une performance immédiate. À la croisée des approches professionnelles et universitaires, cette deuxième partie permettra au lecteur d’appréhender les logistiques éphémère et temporaire par le prisme de leurs spécificités et d’obtenir des clés de lecture pour des situations concrètes.

La troisième partie questionne le rôle de la fonction logistique dans les projets et illustre la place centrale qu’occupe la gestion des flux dans les phases transitoires, entre « l’avant » et le « pendant » du projet. La lecture proposée insiste ainsi sur l’importance de la gestion des transitions logistiques.

Enfin, la dernière partie propose une analyse sectorielle des logistiques éphémères et temporaires. Plusieurs secteurs seront illustrés : le tourisme, les interventions militaires, l’événementiel, les milieux extrêmes entendus ici comme un ensemble cohérent de démarches organisationnelles (interventions des pompiers, expéditions polaires, etc.), le BTP et enfin l’aide humanitaire d’urgence. Cette partie propose une structure itérative où chaque industrie est traitée de la même manière avec une revue de littérature académique, puis une présentation d’un cas emblématique ou représentatif de la logistique du secteur d’activité. Un modèle intégrateur des logistiques temporaires et éphémères conclut cette ultime partie.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

project   |   Coordination   |   Logistics   |   modular construction

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-ag5252


Cet article fait partie de l’offre

Logistique et Supply chain

(98 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Logistique et Supply chain

(98 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - COLIN (J.) -   Le supply chain management existe-t-il réellement ?  -  Revue Française de Gestion (3) 135 :149 (2005).

  • (2) - SALAUN (V.), FULCONIS (F.), FABBE-COSTES (N.) -   Quels mécanismes au cœur des organisations temporaires pulsatoires ? – Le cas du festival du Bout du Monde,  -  Revue Française de Gestion 259549) 83 :99 (2016).

  • (3) - MODIG (N.) -   A continuum of organizations formed to carry out projects: Temporary and stationary organization forms,  -  International Journal of Project Management 25 (8): 807-14 (2007).

  • (4) - LUNDIN (R.), SODERHOLM (A.) -   A theory of the temporary organization,  -  Scandinavian Journal of Management 11(4) 437:455.

  • (5) - TURNER (J.), MULLER (R.) -   On the nature of the project as a temporary organization,  -  International Journal of Project Management, 21(1) 1:8 (2003).

  • ...

NORMES

  • ISO Management de la qualité – Lignes directrices pour le management de la qualité dans les projets ISO 10006 : 2017 - ISO 10006 - 2017

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Logistique et Supply chain

(98 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS