Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Actu de l’innovation

La tour Elithis, prouesse technologique et symbole de l’éco-construction

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

[Publié le 06/04/2009]

Inaugurée le 2 avril, la tour Elithis de Dijon se veut la plus sobre et performante en matière de consommation énergétique. Avec une dépense énergétique cinq fois inférieure aux normes, ce bâtiment est déjà la référence mondiale en la matière. Présentation. 

[Publié le 6 avril 2009]

Livrée fin mars, la tour Elithis de Dijon est un bijou d’éco-construction. Ce bâtiment, qui doit son nom à la société d’ingénierie qui occupe les nouveaux bureaux, est arrondie et mesure 33,5 mètres de hauteur. Elle accueille 5.000 m² de bureaux répartis sur neuf étages, mais ce sont surtout les chiffres concernant sa consommation d’énergie qui font de cette réalisation une prouesse révolutionnaire en matière d’économies d’énergie.

L’œuvre du cabinet Arte Charpentier Architecte rejettera ainsi six fois moins de gaz carbonique qu’un immeuble classique. Mais la véritable innovation réside dans le fait qu’Elithis est un bâtiment à énergie positive qui peut produire plus d’énergie qu’il n’en consomme. Au niveau financier, les économies annuelles se chiffrent entre 115.000 et 150.000 euros. Ce type de construction est encore assez rare en France, mais il s’agit là d’un exemple dont les ingénieurs du bâtiment vont devoir s’inspirer, comme le souligne Philippe Pelletier, président du comité stratégique du plan bâtiment issu de la loi Grenelle : « ce qui est très exceptionnel aujourd’hui devra être généralisé en 2020 pour les bâtiments tertiaires ».

Une consommation énergétique propre quasi nulle

Ainsi, le chauffage de la tour est émis par une chaudière fonctionnant aux granulés de bois, et ne sera activé que pendant la nuit. Le jour, la chaleur émise par les occupants et les machines servira à réchauffer l’ensemble de la tour.

Ensuite, Elithis fonctionne sans climatisation. En effet, fabriquer du froid nécessite trois fois plus d’énergie que pour du chauffage. Pour diminuer l’effet des rayons du soleil lorsqu’il est au zénith, la partie la plus exposée du bâtiment a été recouverte d’un bouclier thermique transparent en résille. Le procédé semble efficace, puisque les calculs montrent que l’effet du rayonnement solaire se trouve atténué de 80 %. Des panneaux isolants de 12 cm d’épaisseur à base de ouate de cellulose renforcent également l’isolation thermique du bâtiment.

L’énergie produite le sera par des panneaux photovoltaïques placés sur le toit, et qui génèreront 75.000 kWh/an. L’eau de pluie, elle, sera récoltée pour ensuite servir dans les sanitaires.

Atteindre l’énergie positive grâce aux employés

Au final, la consommation annuelle du bâtiment s’élève à 20 kWh/m². « Notre idée est d’amener les gens à changer de comportement », note Thierry Bièvre, le président de la société Elithis. En effet, les innovations technologiques qui ont permis au chantier Elithis d’aboutir à une des tours les plus écologiques du monde ne trouveront leur efficacité qu’à travers une évolution des comportements.

Les salariés d’Elithis seront donc des acteurs du « succès énergétique » de la tour. Ainsi, dans le but de passer à une consommation annuelle énergétique nulle, et donc effectivement à un bâtiment à énergie positive, il sera demandé aux employés de prendre l’escalier pour se rendre aux premier et deuxième étages. Deuxième exemple, le ménage se fera en journée, afin d’éviter d’allumer les lumières inutilement. Des lumières qui ne fonctionnent d’ailleurs qu’avec des luminaires à économie d’énergie, la nuit.

Ainsi, les bâtiments de demain devront s’inspirer des innovations en matière d’économies d’énergies. Mais ce n’est pas suffisant. La responsabilité de chacun des utilisateurs de ces bâtiments sera tout aussi importante pour créer des ensembles à faible consommation d’énergie. Quoi qu’il en soit, et pour mesurer le chemin qu’il reste à parcourir au niveau français, on estime que la tour Elithis possède 40 ans d’avance sur le plan climat 2004.

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !