Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Les grands chantiers en Chine

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

La Chine démontre sa volonté de développement et d’urbanisation par la multiplication de projets plus ambitieux les uns que les autres. Des gratte-ciel aux aéroports, des nouvelles villes aux centrales nucléaires, des barrages au réseau autoroutier, tout est mis en œuvre pour contribuer à l’essor de la Chine sur tous les domaines.

Le TGV chinois

Le réseau ferré à grande vitesse chinois, dont la construction a été lancée en 2007, est aujourd’hui le plus long du monde avec 13 000 kilomètres de voies prévues cette année, puis 16 000 kilomètres en 2020. La compagnie CRH (China Railway High-speed), utilise des trains Bombardier, Alstom, Tangshan et Siemens.

L’année dernière, la collision entre deux trains à Wenzhou avait obligé le gouvernement à ralentir le développement du réseau. Sur certains tronçons, la vitesse a été limitée à 300 km/h au lieu de 350. Plus récemment encore, un segment de ligne de 300 mètres s’est effondré à la suite de fortes pluies.

Cela n’a pas empêché le groupe public CSR de présenter il y a peu le CRH500, un train futuriste capable d’atteindre les 500 km/h. Construit en fibre de carbone et de magnésium, ce modèle expérimental ultra-léger ne dépasserait toutefois pas le record français de 574,8 km/h.

[1/10]

 

Nouvelles villes

Pour faire face au développement des grandes cités ainsi qu’au besoin d’une nouvelle classe moyenne de se loger en périphérie, le gouvernement souhaite créer une dizaine de villes. Un enjeu important au service d’une nouvelle image chinoise et du développement écologique. Alors que le premier projet de « ville verte » de Dongtan semble avoir été annulé, la Tianjin Eco City devrait être terminée en 2020.

Situé à 150 km de Beijing, le projet comportera éoliennes, panneaux solaires et techniques de récupération d’eau de pluie. L’ensemble sera basé sur un système de superposition mêlant espaces verts et transports en commun. L’Éco City prévoit 350 000 personnes.

L’essor de Hong Kong est spectaculaire, aussi le gouvernement a décidé de construire de nouvelles cités sur trois zones situées au nord-est : Kwu Tung North, Fanling North et Ping Che/Ta Kwu Ling.

[2/10]

 

Le parc de centrales nucléaires en augmentation

Alors que la catastrophe à Fukushima aurait pu geler les projets de centrales, la Chine prend le contre-pied en accélérant la construction de réacteurs et de centrales de « troisième génération ». En quelque sorte, une version « low-cost » des EPR français. La Chine prévoit de passer de 15 à 70 gigawatts en 2020 et 200 GW en 2030.

Alors que l’électricité chinoise provient à 75 % du charbon, la politique est bel et bien tournée vers le développement du nucléaire. En tout, 25 chantiers ont été entrepris et devraient compléter ceux existants, pour la plupart sur les côtes et soumis à des risques sismiques. Ce qui engendre naturellement inquiétudes et critiques sur la capacité des centrales à résister aux tremblements de terre. Et de surcroît, l’aptitude du gouvernement à gérer de plus en plus de centrales.

[3/10]

 

Les plus hauts gratte-ciel

Parmi la quinzaine de gratte-ciel prévus ou en construction, citons le China 117 Tower à Tianjin, le Kingkey Finance Center Plaza à Shenzhen, les tours jumelles de Guangzhou, le Wuhan Greenland Center, la Yuanda Tower ou encore la Shangai Tower. Débutés en 2008 pour s’achever en 2014, les travaux de la tour China 117 Tower ont été suspendus en janvier 2010. Ce qui devrait occasionner un retard d’au moins un an pour cette tour de 597 mètres de hauteur et de 117 étages.

Située dans la ville de Wuhan, la tour Wuhan Greenland Center contiendra d’ici 2016, 119 étages de bureaux et d’appartements compris sur une hauteur de 606 mètres. La Shangai Tower dont l’inauguration est prévue en 2014 devrait mesurer 632 mètres, aura 127 étages pour une surface de 380 000 m2. Elle sera aux côtés du Centre Mondial des finances et de la Tour Jinmao.

[4/10]

 

La construction du réseau autoroutier

Synonyme de modernisation et d’efficacité, le réseau autoroutier se développe à vitesse grand V en Chine, afin de désenclaver les zones montagneuses et agricoles les plus isolées. Il devrait atteindre les 100 000 kilomètres en 2020. Derrière les États-Unis, la Chine fait figure de deuxième réseau autoroutier dans le monde. Et ce grâce à un développement phénoménal, de l’ouverture de la première autoroute Shangai-Jiading en 2008 aux 60 000 kilomètres construits depuis 2008. Ainsi, 34 autoroutes devraient voir le jour.

[5/10]

 

Hainan : l’île spécialisée dans le tourisme

L’île tropicale de Hainan, à l’extrême sud de la Chine, devient chaque jour un peu plus une destination touristique à la mode. Bénéficiant de conditions agréables toute l’année et de 1 530 kilomètres de côtes, l’État renchérit en multipliant les projets. De nouveaux hôtels, des entreprises spécialisées se développent et ce grâce aux avantages économiques, aux investissements publics et aux conditions administratives spécifiques.

Résultat, le nombre de touristes est en hausse constante, tout comme l’élévation du niveau de vie et le produit intérieur brut de la deuxième plus grande île, après Taïwan. D’ici 2020, Hainan, aidée par cette stratégie d’État, espère compter sur une plus forte internationalisation de la clientèle et ainsi devenir une destination touristique mondiale.

[6/10]

 

Un pont géant entre Hong Kong et Macao

Un pont colossal d’une longueur de 36 kilomètres reliera les îles de Hong Kong et de Macao avec la ville de Zuhai. Il s’agit en réalité d’une succession de ponts et de tunnels sous-marins. Cela devrait en faire le plus long pont maritime du monde.

Les travaux débutés en 2009 devraient aboutir en 2016. Le budget est estimé à 10 milliards de dollars. Néanmoins, la construction du pont répond à la volonté de développement de villes telles que Zuhai ou Zhongshan qui désirent s’intégrer au pôle commercial de Hong Kong. De fait, le réseau de transport en sera optimisé et les échanges touristiques facilités.

14 000 véhicules sont attendus pour l’inauguration du pont en 2016 et jusqu’à 49 000 en 2035.

[7/10]

 

Barrages en Chine

La Chine a décidé de construire de nouveaux barrages et entend augmenter de 50 % sa production hydroélectrique. Pour l’heure, le charbon répond à plus de 70 % des besoins énergétiques. Il y avait déjà le barrage des Trois Gorges, mis en service en 1999. Malgré les inquiétudes mondiales quant aux retombées de plus en plus fortes sur les populations et l’environnement, la Chine souhaite augmenter la cadence. Les projets de barrages ne cessent de se multiplier.

Pour commencer, le barrage de Xiaowan placé sur le fleuve du Mékong. Parmi les huit barrages en projet sur les sites de Congguojiao, Manwan, Dachaoshan, Nuozhadu, Ganiaba, Jinhong et Mensong, celui de Xiaowan devrait produire 4 200 MW d’électricité et sera ainsi le plus important de Yunnan. Les autorités ont interdit l’accès au chantier pour éviter la polémique concernant le déplacement des populations et la destruction de la nature.

[8/10]

 

Aéroports

La Chine projette la construction de nouveaux aéroports d’ici 4 ans. Alors que certains sont en cours de rénovation ou d’élargissement, 24 aéroports se construisent actuellement dont le deuxième aéroport de Pékin-Beijing. La Chine devrait posséder 240 sites d’ici 2020, dans le but d’augmenter la capacité du trafic, de développer les échanges et le tourisme. Cela fait suite à la forte augmentation du trafic aérien. Ces nouvelles structures devraient raccorder les centres économiques.

[9/10]

Projets loisirs

  • Disneyland à Shangaï : le parc d’attractions proposera des billets moins chers que le Disneyland concurrent de Hong Kong. Situé dans la zone de Pudong, le projet, dont les travaux devraient s’achever en 2015, s’étendra sur 3,9 km2. Le style chinois sera mis à l’honneur.
  • Le parc aquatique de la rivière d’Anning : il sera composé d’une série de bassins, d’un Spa, d’espaces verts et d’un lagon entouré d’une plage de sable. Le parc se veut écologique, résolument tourné vers l’utilisation de technologies liées au développement durable. On note entre autres, les panneaux solaires et le toit végétalisé.

[10/10]

(Source : L’internaute)

Par Sébastien Tribot, journaliste

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !