Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

1 milliard d’euros supplémentaires pour la transition écologique

Posté le par Iris Borel dans Environnement

Dans le cadre du projet de loi de finances 2019, François de Rugy, nouveau ministre de la transition écologique et solidaire est fier d’annoncer un budget en augmentation d’un milliard d’euros. Quelles sont les grandes priorités de son ministère pour l’année à venir?

Le projet de loi de finances pour 2019 a été présenté en Conseil des ministres le 24 septembre. Pour 2019, le budget du ministère de la transition écologique et solidaire devrait atteindre 34,2 milliards d’euros, en hausse de 3,1 % par rapport à 2018. Les fonds serviront en priorité à soutenir le développement des énergies renouvelables électriques et la méthanisation : près de 7,3 milliards d’euros, en hausse de 1,3 %. Grâce à la baisse des coûts des nouvelles installations, les projets éoliens et solaires se multiplient : la puissance totale de ces deux énergies devrait atteindre 25 gigawatts (GW) fin 2018, en hausse de 14 %.

Le deuxième poste de dépenses du ministère est consacré à la mobilité : 6,99 milliards d’euros, en hausse de 5 %. En particulier, le gouvernement s’attellera à moderniser le réseau routier et ferroviaire, renouveler les rames des Intercités et des TER, commencera à rembourser la dette de la SNCF et développera le vélo. Le gouvernement consacrera également plus de 2,37 milliards d’euros à des actions dans le domaine de l’eau et de la biodiversité, en hausse de 1,7 %. Enfin, près de 1,22 milliards d’euros seront consacrés à la prévention des risques, à la santé et à la gestion des déchets.

Quelles mesures pour les particuliers ?

Les primes pour aider les particuliers à acheter des véhicules moins polluants, les aides à la rénovation énergétique et le chèque énergie seront renforcés. Face au succès de la prime à la conversion, le budget sera augmenté de 47 % en 2019, pour atteindre près de 570 millions d’euros. Dès la fin 2018, la moitié de l’objectif du quinquennat devrait être atteint, soit près de 250.000 véhicules.

Contrairement à ce qui avait été annoncé, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) sera reconduit en 2019 et ne sera pas transformé en prime immédiate, sur présentation des justificatifs. En revanche, le taux réduit de TVA à 5,5% pour les travaux sera maintenu et l’éco-prêt à taux zéro (EcoPTZ) sera simplifié. Ce dernier sera notamment élargi à des actions simples de rénovation unique et non plus seulement à des « bouquets de travaux ». Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) sera quant à lui largement renforcé, avec une ambition doublée sur la période 2018-2020 et une mobilisation de fonds privés de plus de 2 milliards d’euros par an.

Enfin, le chèque énergie passera de 150 à 200 euros en moyenne pour les 3,7 millions de ménage modestes qui en bénéficient. Ce poste s’élève à près de 710 millions d’euros, en hausse de 22 %.

Le projet de Loi de finances 2019 sera discuté, puis, voté par le Parlement lors du dernier trimestre 2018. Il sera publié au Journal officiel avant fin décembre 2018.

Par Matthieu Combe

Pour aller plus loin

Posté le par Iris Borel


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !