Logo ETI Quitter la lecture facile

Amazon se tourne vers la vente d’objets imprimés

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Une page permettant d'acheter des objets imprimés en 3D s'est ouverte sur le site Amazon. 200 produits sont d'ores et déjà disponibles.

On le sait, l’entreprise créée par Jeff Bezos est le leader de la vente en ligne, notamment en ce qui concerne les produits culturels et surtout les livres. Mais depuis quelques temps, celle qui fait partie des quatre grands d’internet diversifie ses activités. Citons en exemple le Fire Phone qui vient d’être lancé, l’Amazon Fire TV, l’Amazon Kindle Fire et bien entendu la plateforme MarketPlace. Et voilà qu’aujourd’hui, en sus de tout cela, Amazon s’ouvre à l’impression 3D.

La version américaine du site comprend depuis peu une page consacrée à la vente d’objets 3D sur laquelle 200 produits sont déjà proposés. La sélection est assez vaste pour que tout le monde y trouve son compte. Ainsi, il est possible d’y dénicher bijoux, lampes, jouets, figurines et autres coques d’iPhone…

Un catalogue respectable qui devient bien plus impressionnant si l’on tient compte du fait que chacun de ces objets est personnalisable. En effet, l’impression 3D permet aux acheteurs de customiser à leur guise certains paramètres tels que le type de matériau, la taille ou la couleur au moment de la commande. 

Ce sont, en dernière étape, les partenaires auxquels Amazon a fait appel qui s’occupent de la réalisation des commandes. La start-up française Sculpteo, dirigée par Éric Carreel et Clément Moreau et spécialisée dans l’impression 3D est l’un d’entre eux.

Compte tenu de l’énorme potentiel de l’impression 3D, il semble normal, voire presque tardif qu’Amazon s’installe dans ce secteur et lance sa « boutique » en ligne. Car bien que son emploi ne soit pas encore vraiment répandu, l’impression 3D a tendance à se démocratiser. 

Clément Moreau avouait être enchanté par cette tournure : « Nous sommes ravis de voir qu’Amazon prend part au mouvement de l’impression 3D, et nous sommes convaincus que cela offrira de nouvelles opportunités aux designers utilisant l’impression 3D ». Pour la suite, on conjecture en effet que le dispositif se complexifiera et proposera, pourquoi pas, un service permettant aux utilisateurs d’imprimer des objets qu’ils auront eux-même inventés.

Par Sébastien Tribot

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !