Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Le Togo veut atteindre 100% d’électrification pour 2030

Posté le par Matthieu Combe dans Énergie

Dans le cadre du 20e colloque du Syndicat des Énergies Renouvelables, le ministre togolais des Mines et de l’Énergie a partagé la politique ambitieuse du Togo en termes d'énergies renouvelables. Le pays veut notamment développer l’électrification du pays grâce au solaire.

« La transition énergétique est une obligation pour tous, et surtout pour nous les pays africains parce que nous sommes plus frappés par le réchauffement climatique ». Ces mots prononcés par le ministre togolais des Mines et de l’Énergie, Marc Dédériwé Ably-Bidamon, lors du vingtième colloque du Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) qui s’est tenu à Paris, montrent la détermination du Togo.

Bannir le fioul du pays

Le ministre a montré à quel point ce pays situé dans le Golfe de Guinée est préoccupé par les défis énergétiques qui l’attendent dans les années à venir. Dans ce Togo aux huit millions d’habitants, le gouvernement a l’intime conviction qu’il faut avoir une politique sur les énergies renouvelables solide.

Depuis juillet 2018, une loi est en vigueur pour assurer la production d’électricité à base des sources d’énergies renouvelables. La pierre angulaire de cette politique est la décarbonisation et la sécurisation des accès au gaz pour arrêter l’usage des centrales au fioul. Notons que depuis septembre 2018, 100 % de la production thermique domestique se fait au gaz naturel. Mais cette nouvelle, aussi bonne soit-elle, n’est pas une fin en soi. En effet, le réel objectif du Togo est de tendre vers l’électrification la plus globale, jusqu’à atteindre l’objectif de l’électrification pour tous à l’horizon 2030.

Énergies renouvelables se conjuguent au Togo avec Cizo

L’extension du réseau de distribution a permis de passer de 23 % d’électrification en 2010 à 38 % en 2017. L’optimisme est relatif car même si les efforts sont réels, ils sont, en l’état, insuffisants. « À ce rythme-là, l’objectif ne pourrait même pas être atteint en 2050 » affirme Marc Dédériwé Ably-Bidamon. Donc, pour atteindre les objectifs d’ici 2030, le pays prévoit de continuer l’extension du réseau, mais également de développer des mini-réseaux.

Ceci est exactement ce que prévoit le projet Cizo, créé en 2017 et qui ambitionne d’apporter en cinq ans l’électricité à deux millions de Togolais. Dans le cadre de ce projet, le village d’Awagomé, qui compte 2.500 habitants, a été le premier à être équipé de kits solaires individuels. Le gouvernement togolais a sollicité l’aide de BBOX, une société venue du Royaume-Uni et spécialisée dans l’électrification solaire décentralisée. Cette dernière s’est par ailleurs engagée à installer 300 000 dispositifs du même genre dans le pays d’ici la fin de l’opération. La mise en place d’une telle initiative, qui coûte au Togo 68 millions de franc CFA (environ 104 000 euros), n’aurait pas été possible sans partenariat public-privé.

Tripler la capacité énergétique du pays

Grâce au développement de la production d’énergies renouvelables, en particulier le solaire et l’hydroélectricité, la capacité énergétique du pays devrait passer de 100 mégawatts (MW) actuellement à 300 MW en 2022. La question du coût est, elle aussi, capitale. En ce sens, le Togo fait en sorte qu’aussi bien les kits solaires individuels que l’énergie produite soient financièrement abordables pour les personnes les plus modestes.

De plus, Marc Dédériwé Ably-Bidamon a annoncé la mise en place prochaine d’un compte solaire universel, « un appui à chaque ménage s’équipant d’une installation solaire notamment dans les zones rurales ». C’est ainsi que que le Togo veut prévenir au maximum les futurs mouvements migratoires liés au réchauffement climatique.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !