Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Un modèle prévoit les résultats des JO de Rio!

Posté le par Xavier Lula dans Informatique et Numérique

Combien de médailles seront remportées par les pays participant aux Jeux Olympiques d'été de Rio à partir du 5 août? Grâce à deux modèles de prédiction, des chercheurs prévoient que les Etats-Unis, la Chine, la Russie et le Royaume-Uni rafleront encore le plus de médailles. Les résultats du Brésil et du Japon devraient fortement s'améliorer.

Les Jeux Olympiques se succèdent tous les 4 ans et les palmarès se ressemblent : les Etats-Unis, la Chine, la Russie et le Royaume-Uni remportent la majorité des médailles. Dans un article paru dans la revue Significance, deux chercheurs de l’Institut allemand de recherche en économie RWI de Essen et un chercheur de l’université anglaise de l’Est-anglie ont bâti et testé deux modèles prédictifs. Son but : estimer le nombre de médailles que chaque nation en compétition peut espérer remporter.

Le premier modèle, qualifié de « naïf », estime le nombre de médailles à venir en se basant uniquement sur celles remportées aux précédentes éditions des Jeux olympiques. Le second, qualifié de « sophistiqué » prend en plus en compte des facteurs socio-économiques tels que le PIB par habitant et la taille de la population. Le modèle sophistiqué traite également différemment le Brésil, pays hôte, et le Japon, futur pays hôte.

Les résultats révèlent que les succès passés ne suffisent pas seuls à assurer une victoire future. C’est en effet le modèle « sophistiqué » qui colle le mieux à la réalité, les variables socio-économiques augmentant légèrement la précision des projections. Cela est mis en exergue par une projection réalisée sur les résultats des Jeux Olympiques de Londres, s’appuyant sur le nombre de médailles remportées par les différentes nations entre 1996 et 2008.

Qui remportera les JO de Rio ?

Selon les projections du second modèle, les Etats-Unis remporteront 98 médailles cette année (5 de moins qu’en 2012), la Chine 84 (-4 médailles), la Russie 77 (-4 médailles) et le Royaume-Uni 62 (-3 médailles).

La plus forte progression devrait revenir au Brésil, avec 16 médailles de plus qu’en 2012, soit un total de 33 trophées (voir les résultats pour l’ensemble des 183 pays étudiés). Le Brésil remporterait alors autant de médailles que la France !  « Comme pays hôte, le Brésil enverra plus d’athlètes que lors des précédents jeux (431 dans 27 sports, comparé à 258 dans 24 sports en 2012), et, en préparation de l’organisation, aura plus investi dans le développement de son bassin de talents nationaux », détaillent les auteurs.

Enfin, en prévision des jeux olympiques organisés à domicile en 2020, les investissements consentis par le Japon pour la préparation de ses athlètes devraient commencer à payer cette année. Le modèle prévoit un total de 46 récompenses pour le pays, soit 8 de plus qu’à Londres.

Quelle influence des facteurs socio-économiques?

Pour expliquer l’influence des paramètres pris en compte dans le second modèle, les chercheurs avancent que les qualités athlétiques sont uniformément distribuées dans la population mondiale, puisqu’une corrélation claire existe entre le nombre d’habitants et le nombre de médailles remportées. Logiquement, les pays les plus peuplés produisent davantage d’athlètes de haut-niveau.

Mais le nombre de médailles est également fortement corrélé au PIB par habitant. Pourquoi? Tout simplement parce que « dans un pays riche, la population peut consacrer plus de temps à des activités de loisirs et peut se permettre de soutenir une classe d’athlètes professionnels », notent les auteurs. Par ailleurs, d’autres facteurs entrent clairement en jeu : le système politique passé ou présent d’un pays, le fait qu’un pays soit hôte actuel ou à venir des Jeux Olympiques et le nombre d’athlètes féminines.

Cette modélisation ne prend évidemment pas en compte l’exclusion des athlètes russes des JO de Rio, décidée par le Comité international olympique, suite aux preuves de dopage avéré entre 2011 et 2015 révélées par le rapport McLaren. L’absence de la Russie devrait remodeler complètement ce palmarès. Il conviendra alors d’étudier si cette redistribution se fait au profit du top 3, des autres favoris ou du Brésil et du Japon. Rendez-vous le 21 août pour les résultats définitifs !

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Posté le par Xavier Lula


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !