Article de référence | Réf : N4000 v1

Quelques repères historiques
Renouveau industriel des matières colorantes végétales - Naissance d'une filière agro-industrielle en France : espoirs et défis

Auteur(s) : Patrick BRENAC

Date de publication : 10 mai 2012

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Version en anglais En anglais

RÉSUMÉ

Les matières colorantes végétales, ingrédients naturels et alternatives à certains colorants de synthèse de plus en plus controversés, font actuellement l'objet d'un intérêt croissant. La société Couleurs de Plantes a été créée par essaimage d'un centre technique souhaitant revaloriser les couleurs végétales. Ce projet agro-industriel est présenté sur la base d'un état des lieux de cette jeune filière de production et commercialisation de colorants et pigments végétaux.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Industrial renewal of coloring matters derived from plants - Creation of an agri-industrial sector in France: hopes and challenges

Coloring matters derived from plants, which are natural ingredients and alternatives to certain increasingly controversial synthetic colorants are at this time the subject of a growing interest. The company Couleurs de Plantes was created by the spin-off of technical centre willing to promote colors derived from plants. This agri-industrial project is presented through the assessment of this young production and commercialisation sector of colorents and pigments.

Auteur(s)

INTRODUCTION

Les matières colorantes végétales, ingrédients naturels et alternatives à certains colorants de synthèse de plus en plus controversés, font actuellement l'objet d'un intérêt croissant. La société Couleurs de Plantes a été créée en 2005 par essaimage d'un centre technique souhaitant revaloriser les couleurs végétales. Nous relatons ce projet agro-industriel et faisons un état des lieux de cette jeune filière de production et commercialisation de colorants et pigments végétaux. Cet article est extrait de la revue « Annales des falsifications, de l'expertise chimique et toxicologique » (no 974) éditée par la SECF (Société des experts chimistes de France).

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-n4000


Cet article fait partie de l’offre

Formulation

(121 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation
Version en anglais En anglais

2. Quelques repères historiques

L'histoire des colorants naturels remonte à la préhistoire avec l'utilisation de charbons de bois et d'oxydes minéraux. Les plus anciens pigments de synthèse semblent trouver leur origine à l'époque de la Haute Égypte avec la découverte, par exemple, du blanc d'argent, du bleu Égyptien ou du vert malachite.

Les premières traces de matières colorantes végétales (autres que les charbons) semblent être des traces d'indigo, datées entre 2500 et 2000 av. J.C., en Inde. En Europe, de l'indigo de pastel a également été décelé dans des mines de l'Âge de Bronze (1800-1000 av. J.C.). Leur utilisation et leur maîtrise vont aller grandissantes au fil des siècles. On en retrouve des traces sur des fresques grecques. Elles ont largement contribué à l'enluminure des manuscrits du Moyen Âge et cette époque marque le début de l'industrie des teintures.

Les couleurs végétales ont été, jusqu'à la fin du XIXe siècle, l'une des plus importantes sources de matières colorantes avec la pourpre, le kermès, la cochenille, les charbons et oxydes minéraux. Tout un pan de l'histoire et du patrimoine industriel français s'est construit autour de la couleur végétale et, en particulier, de la teinture et de l'impression textile. Il suffit d'évoquer les villes de Lyon, de Mulhouse ou la manufacture des Gobelins. L'importance économique de ce secteur et les progrès réalisés par la chimie au XIXe siècle ont inspiré de nombreux travaux auxquels sont associés les noms de certains de nos grands savants : Berthollet, Chaptal, Chevreul, par exemple. À la fin du XIXe siècle, à la suite de travaux sur la chimie des végétaux, ont été réalisées les premières synthèses totales de colorants, motivées par les enjeux économiques et favorisées par les « compétitions internationales » entre chercheurs. Ainsi, la synthèse de l'alizarine est réussie en 1868 par les Allemands Graebe et Lieberman en même temps que l'Anglais Perkin. En 1878, ce fut la première synthèse de l'indigo par l'Allemand Von Bayer, dont le nom est encore associé à l'industrie chimique.

Ces travaux ont marqué l'avènement de la synthèse des couleurs et le déclin puis la disparition quasi totale des couleurs végétales. Au point que la plupart d'entre nous n'en ont jamais entendu parler, que la plupart des enseignements de chimie ou de formulation ne les mentionnaient même plus il y a quelques années....

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Formulation

(121 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Quelques repères historiques
Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - BAUDOT (S.) -   Importance des colorants végétaux dans l'histoire.  -  Thèse de pharmacie, université de Nancy, 114 p. (1986).

  • (2) - CARDON (D.), DU CHATENET (G.) -   Guide des teintures naturelles.  -  Éd. Delachaux et Niestlé, Neuchâtel, 400 p. (1990).

  • (3) - CARDON (D.) -   Le monde des teintures naturelles.  -  Éd. Belin, Paris, 586 p. (2003).

  • (4) -   Dictionnaire de l'Industrie.  -  Tome III (1776).

  • (5) - DUCHESNE (E.-A.) -   Répertoire des plantes utiles et des plantes vénéneuses du globe contenant la synonymie latine et française des plantes, leurs noms vulgaires français et l'indication de leurs usages en médecine humaine, en médecine vétérinaire, en économie domestique et rurale et dans les arts ou l'industrie.  -  Éd. RENOUARD (J.), Paris, 572 p. (1836).

  • (6)...

1 Sites Internet

Plateforme SusChem : http://www.suschem.fr

HAUT DE PAGE

2 Évènements

Symposium international sur les couleurs naturelles (ISEND 2011) : http://www.isend2011.com

HAUT DE PAGE

3 Annuaire

HAUT DE PAGE

3.1 Constructeurs – Fournisseurs – Distributeurs (liste non exhaustive)

Couleurs de Plantes : http://www.couleurs-de-plantes.com

HAUT DE PAGE

3.2 Organismes – Associations – Fédérations

Société des experts chimistes de France (SECF) : http://chimie-experts.org

Centre régional d'Innovation et de Transfert de Technologie (CRITT)...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Formulation

(121 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS