Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Et si les preuves du Big Bang étaient fausses ?

Posté le par La rédaction dans Innovations sectorielles

Les ondes gravitationnelles primordiales observées ne seraient en fait que des poussières !

Voilà un sérieux camouflet envers la théorie du Big Bang. Rappelez-vous. En avril 2014, nous présentions des mesures exceptionnelles rapportées par des scientifiques américains. Grâce au télescope de l’observatoire BICEP2 basé au pôle sud, ils avaient observé directement ce qu’ils ont cru être des ondes gravitationnelles primordiales, preuves irréfutables de la validité de la théorie du Big Bang. Heureusement que nous présentions ces résultats au conditionnel, attendant des mesures complémentaires confirmant ces observations ! Car non seulement cette confirmation n’est toujours pas faite, mais en plus ces résultats sont remis en cause par des astronomes à partir de mesures réalisées par  l’Agence spatiale européenne (ESA). Les chercheurs ont ainsi pu cartographier la poussière présente dans l’espace, et plus particulièrement dans la zone observée par le télescope de BICEP2.  L’étude révèle que « la portion du ciel observée pour la découverte du mois de mars contient plus de poussière que ce que l’on pensait ». Une telle quantité de poussière pourrait s’être regroupée en spirales suite à une polarisation par des champs magnétiques par exemple. Ces nuages de poussières pourraient parfaitement être à l’origine des ondulations précédemment identifiées comme gravitationnelles.

Ce résultat ne contredit pas celui supposant attester de la validité du modèle d’Einstein, mais offre une lecture alternative beaucoup moins remarquable.

Cette carte de poussières pourra désormais guider les scientifiques pour qu’ils braquent leurs télescopes vers les zones les moins poussiéreuses, de façon à obtenir des mesures les plus fiables possibles, écartant les artefacts et les signaux parasites de ces particules spatiales.

Par Audrey Loubens, journaliste scientifique

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !