Logo ETI Quitter la lecture facile

Comme si vous y étiez

Laval Virtual mise sur l’ouverture

Posté le par Frédéric Monflier dans Informatique et Numérique

La réalité virtuelle se généralise... et le salon Laval Virtual fait donc de même, explorant les nouveaux usages de la technologie dans le monde professionnel et grand public.

Les organisateurs du salon Laval Virtual, dont la 19eme édition vient de s’achever, attendaient plus de 17 000 visiteurs. Ils ont eu le nez creux, car 17700 personnes, soit 2200 de plus que l’an dernier, se sont rendues en Mayenne pour découvrir les dernières innovations en matière de réalité virtuelle et augmentée (RV/RA). «Surtout, la fréquentation des professionnels est en hausse notable, observe Laurent Chrétien, directeur de l’association Laval Virtual. Nous remplissons donc notre contrat auprès des exposants, qui veulent rencontrer un public de professionnels qualifiés. La proportion de visiteurs européens s’est accrue elle-aussi, ce qui est dû à l’émergence un peu partout en Europe de «clusters» consacrés à la RV/RA.»

Laval Virtual, qui promeut depuis presque 20 ans la réalité virtuelle et augmentée, profite par ricochet de la notoriété grandissante de ces technologies. Car celles-ci, baisse de prix aidant, s’extraient du cadre industriel et parfois confidentiel dans lequel elles s’exprimaient jusqu’alors. Le salon reflète de plus en plus cette diversification. «La RV/RA se répand partout dans le monde professionnel, explique Laurent Chrétien. Les applications se destinent à l’immobilier, à la santé, à la formation dans les entreprises, etc. C’est notre métier d’accompagner ces tendances.» Les utilisations les plus professionnelles et sérieuses côtoient les démonstrations les plus ludiques et spectaculaires. Un visiteur, équipé d’un casque de RA/RV, peut tout à la fois soigner son mal de mer, inspecter une installation dans une usine ou embarquer pour un tour de montagnes russes. Telle est la «réalité» de la RV/RA, qui s’adresse aujourd’hui à tous les publics.

Une première extension internationale en Chine

D’un point de vue technologique, peu de grosses innovations matérielles étaient présentées, ceci même si le casque de réalité augmentée HoloLens, conçu par Microsoft, était une attraction. «En effet, l’innovation est davantage logicielle, confirme Laurent Chrétien. Il s’agit de répondre à des besoins et aussi de créer de nouveaux usages. Ce sera d’ailleurs l’une des vocations du Laval Center, inauguré en octobre prochain, qui servira à accélérer les projets RA/RV et à assurer une veille technologique et sectorielle.» Le concept du salon, quant à lui, va s’exporter. «Laval Virtual Asia ouvrira ses portes en novembre 2017 à Qingdao, en Chine, précise Laurent Chrétien. C’est un première extension internationale, sur un marché prometteur où les investissements dans les technologies RV/RA sont très importants.» La délégation chinoise, mise en valeur sur le salon, n’a pourtant rien montré de transcendant. C’est une piste d’amélioration pour l’an prochain. En 2018 toujours, les organisateurs continueront sur leur lancée et inviteront une autre catégorie d’exposants. «Nous ferons la part belle aux artistes qui créent des œuvres expérimentales» prévoit Laurent Chrétien. Pour que tous les visages de la réalité virtuelle soient en représentation…

Frédéric Monflier

Pour aller plus loin

Posté le par Frédéric Monflier


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !