Logo ETI Quitter la lecture facile

Photovoltaïque : comment éviter les arnaques

Posté le par Matthieu Combe dans Énergie

Selon le GPPEP (Groupement des Particuliers Producteurs d'Electricité Photovoltaïque), plus de 10 000 foyers ont été victimes d'arnaques aux panneaux solaires en 2018. In Sun We Trust publie son guide anti-arnaque pour protéger les consommateurs.

Les arnaques revêtent plusieurs facettes. Discours commerciaux abusifs, rendements surévalués, faux tarifs de rachat de l’électricité, prix de panneaux abusifs… font partie des arnaques les plus courantes. In Sun We Trust, la plateforme en ligne qui calcule gratuitement le potentiel de votre toiture et vous propose des artisans locaux pour installer des panneaux solaires, explique comment vous protéger.

La première chose à faire est de refuser tout démarchage téléphonique. Ces entreprises proposent généralement des installations gratuites ou presque sous couvert d’un prétendu plan d’actions mis en place par le gouvernement. « Un tissu de mensonges« , alerte In Sun We Trust. Lorsque vous envisagez de travailler avec une entreprise, la première chose à faire est de vérifier sa bonne immatriculation et ses informations administratives, par exemple sur societe.com.

Savoir évaluer les rendements de son installation

Afin d’éviter des prix de panneaux et d’installation abusifs, il convient ensuite de faire au moins trois devis pour comparer les prix. Et garder à l’esprit que les installateurs malhonnêtes surévaluent les rendements pour justifier des prix qui s’envolent.

In Sun We Trust est clair : si on vous promet une production de 20 000 kilowattheure (kWh) par an pour 20 m2 de panneaux solaires, fuyez ! La réalité : une installation idéale de 20 m2, située sur la Côte-d’Azur orientée plein Sud à une inclinaison de 30°, produirait 4 800 kWh par an. Pour éviter les arnaques, In Sun We Trust propose une carte permettant d’obtenir un ordre de grandeur de la production annuelle par kilowatt crête installé.

Connaître les tarifs et les aides

Les installateurs malhonnêtes n’hésitent pas à mentir sur les tarifs de rachat de l’électricité d’origine photovoltaïque. Ces tarifs évoluent tous les trimestres. Les tarifs officiels – que vous décidiez de vendre la totalité de votre production ou uniquement le surplus non auto-consommé – sont consultables ici.

Pour se protéger des prix de vente délirants, In Sun We Trust donne quelques ordres de grandeur. Une installation pouvant être considérée comme compétitive sera proposée au prix de 8 000 € pour 3 kilowatts crête (kWc), 14 000 € pour 6 kWc et 18 000 € pour 9 kWc. Toutefois, n’acceptez jamais de financer un projet solaire grâce à un prêt à la consommation : le taux proposé par l’installateur sera certainement exorbitant.

Ne croyez pas non plus la promesse de panneaux solaires gratuits ou autofinancés. Le crédit d’impôt n’est plus valable depuis 2014, seule une prime à l’autoconsommation permet de couvrir environ 15 % des coûts d’installation. « Certains démarcheurs font circuler l’idée qu’il existe une commission rattachée à EDF, Engie ou autre, qui financerait les projets solaires des particuliers sur dossier. C’est complètement faux ; il s’agit d’un prétexte pour obtenir des informations financières confidentielles sur le client, voire extorquer une signature sur un bon de commande déguisé », dénonce In Sun We Trust.

Enfin, si vous avez des doutes sur un démarcheur ou avez changé d’avis, vous avez droit à 14 jours de rétractation. Attention toutefois, ce délai de rétractation ne s’applique pas sur les foires et sur les salons. Le conseil est donc clair : « ne signez rien sur une foire« . En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’associations spécialisées, comme le Groupement des Particuliers Producteurs d’Electricité Photovoltaïque(GPPEP) ou les espaces info énergie. Ces derniers prodiguent des conseilts gratuits, neutres et sont présents partout en France.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe

Les derniers commentaires

  • Le fait qu’une société soit bien enregistrée au registre du commerce n’est pas un gage de fiabilité. Les entreprises qui ont escroqué des milliers de particuliers étaient toutes enregistrées au registre du commerce et avaient toutes les labels Quali…
    Pour de l’autoconsommation, dans une configuration classique, sans difficultés particulières pour la pose, avec onduleur central et en surimposé, une installation doit être facturée moins de 7000€ (incluant la TVA à 10% pour maison de plus de 2 ans). A ce prix là, l’installateur réalise encore une belle marge qui lui permet de vivre correctement.
    Les moyens réels de se prémunir des arnaques sont:
    Refuser les démarchages / solliciter des installateurs locaux / demander les derniers bilans de l’entreprise pour s’assurer de la solidité financière de l’entreprise / refuser la pose en sous-traitance / demander à visiter 2 ou 3 installations réalisées par la société il y a plus de 2 ans et discuter avec les propriétaires (production réelle VS production annoncée, réactivité de l’entreprise, tenue des délais, respect de la commande…) / essayer de négocier un paiement d’une grosse partie du prix après mise en service de l’installation / Demander une attestation sur l’honneur de non condamnation du gérant par un tribunal suite à un litige avec un client, etc…


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !