Aliye Karasu

Journaliste

  • Le nouveau projet de stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE2) a été présenté, le 13 décembre dernier, aux membres du Groupe santé environnement, par le ministère de la Transition écologique et solidaire et celui de la Santé. Même si plusieurs avancées sont saluées, les associations pointent des faiblesses notamment sur la question de la substitution qui est l'un des grands enjeux de cette stratégie.

  • Une récente étude américaine, publiée ce mois-ci dans Human Reproduction, suggère que la composition chimique des cosmétiques et des produits classiques d’hygiène et de soins pourrait altérer l’équilibre hormonal. Les jeunes filles exposées in utero ou en phase prépubère à ces produits risqueraient, en effet, une puberté précoce.

  • Le mercredi 31 octobre dernier, les gestionnaires du réseau de transport GRTgaz et Terega ont annoncé l’entrée en vigueur d’une zone de marché unique du gaz qui permettra d’aligner les prix pour tous les consommateurs en France.

  • Lors de sa conférence de presse, en novembre dernier, le Syndicat français de l’industrie cimentière (Sfic) a réaffirmé sa volonté de lutter contre le réchauffement climatique grâce notamment à la création de nouveaux ciments à faible empreinte carbone ou l’utilisation de combustibles alternatifs plus « écologiques ».

  • Un groupe d’avocats internationaux a saisi le tribunal de grande instance de Paris pour forcer l’exécution de la condamnation de trois multinationales agrochimiques impliquées dans un scandale lié à l’utilisation d’un pesticide dans les bananeraies au Nicaragua. Une procédure hors-norme mettant en jeu près d’un milliard de dollars de dommages et intérêts. L'affaire pourrait faire jurisprudence.

  • D'après une étude réalisée par l’INSEE sur les montants consacrés aux études et aux investissements par les entreprises françaises du secteur de l’industrie, en 2016, pour protéger l’environnement, ceux-ci sont en baisse de 13% par rapport à 2015. Une tendance à la baisse qui s’expliquerait, pour l’INSEE, par la fin de cycles d'investissement antipollution dans certaines grandes entreprises.

  • Selon un rapport publié le vendredi 5 octobre par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le secteur de la pétrochimie représentera dans les années à venir près de la moitié de la croissance de la demande de pétrole, devant les voitures, les camions et les avions. Un poids dans l’économie mondiale et un impact sur l'environnement largement sous-évalués.

  • Lors de la journée mondiale de l’environnement, en juin dernier, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a placé la lutte contre les produits en plastique au cœur des actions promouvant le respect et la préservation de l’environnement.

  • Article du magazine d'actualité
    Haro sur les néonicotinoïdes

    Le 1er juin dernier, plus de 200 scientifiques ont lancé, dans la revue Science, un appel pour demander la restriction de l’utilisation des néonicotinoïdes. Un appel qui s’inscrit dans un contexte général marqué ces derniers mois par la publication de plusieurs études qui alertent sur la dangerosité de ces « tueurs d’abeilles ».

  • Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui vient de publier son rapport annuel, neuf personnes sur dix respirent un air hautement pollué et le bilan fait état de près de 7 millions de morts chaque année.

  • En 2017, les biotechs/medtechs françaises ont recueilli 943 millions d’euros principalement grâce au secteur des biotechnologies qui profite d'un cercle vertueux de l’innovation facilitant la mobilisation d’investisseurs financiers.

  • Article du magazine d'actualité
    La chimie affiche une croissance record en 2017

    Selon le bilan annuel des entreprises de la chimie, dévoilé par l'UIC (Union des Industries Chimiques), 2017 est une année mémorable marquée par des volumes de production qui ont augmenté de 4,6 %. L’industrie chimique demeure ainsi un acteur majeur de l’économie française en se positionnant au deuxième rang en Europe derrière l’Allemagne et au septième rang des pays producteurs dans le monde.

  • Sur les six premiers mois de 2017, les biotechs/medtechs françaises ont recueilli 492 millions d'euros. Un bilan grandement soutenu par le secteur des biotechnologies françaises qui profite depuis plusieurs années de parcours boursiers spectaculaires portés par des programmes d’études cliniques prometteurs.

  • Le 18 janvier dernier, le CCNE (Comité Consultatif National d’Ethique) a lancé les États généraux de la bioéthique. Ce vaste débat, qui se prolongera jusqu'en juillet, doit accompagner la révision des lois de bioéthique prévue au parlement à l’automne 2018 en vue de l'adoption d'une nouvelle loi début 2019.

  • Article du magazine d'actualité
    La chimie, un secteur en plein rebond en 2017

    L'activité de l'industrie chimique française profite d'une conjoncture porteuse qui lui permet de se hisser à un niveau élevé pour l'année 2017.