Fiche pratique | Réf : 0110

Interpréter et communiquer les résultats de mesure

Auteur(s) : Serge BRUNEL

Date de publication : 07 août 2011

Sommaire

Présentation

Auteur(s)

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

MOTS-CLÉS

logiciel   |   conversion   |   ppm   |   mg/m3

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/f-0110

Lire la fiche

Cet article fait partie de l’offre

Sécurité et gestion des risques

(476 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation
Sommaire

Les rapports des organismes de contrôle sont généralement volumineux et rassemblent de nombreuses annexes. Les principales rubriques qui doivent y figurer sont rappelées ainsi que l'intérêt qui s'y attache et les sources permettant de procéder aux vérifications.

L’interprétation est différenciée selon le type de mesurages :

  • Pour les substances dont le contrôle des VLEP est réglementé, l'interprétation des résultats d'analyse des prélèvements est réalisée par l'organisme de mesure ; la conclusion vous est fournie sous la forme d'un diagnostic de respect ou non de la valeur limite d'exposition sur la base d'une probabilité de dépassement.
  • Vous avez choisi la réalisation d'un programme de mesure allégé destiné à orienter votre évaluation des risques pour les substances faisant l'objet de valeurs limites indicatives ? Vous effectuerez une comparaison directe à la valeur limite d'exposition. Des seuils d'action vous aideront à définir une ligne de conduite.

À qui devez-vous communiquer les résultats des mesures ? Selon les circonstances, ils doivent faire l'objet d'une diffusion qui peut dépasser le cadre de l'entreprise. Vos obligations sont rappelées en clôture de cette fiche.

Étapes :

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Sécurité et gestion des risques

(476 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire

Aller plus loin

Référence réglementaire

Arrêté du 15 décembre 2009 relatif aux contrôles techniques des valeurs limites d'exposition professionnelle sur les lieux de travail et aux conditions d'accréditation des organismes chargés des contrôles

Bibliographie

  • Valeurs limites du Threshold Limit Values for Chemical Substances (TLV-CS) Committee de l'American Conference of Governmental Industrial Hygienists (ACGIH), 2011, TLVs and BEIs
  • Cette brochure peut être complétée par la Documentation of the Threshold Limit Values and Biological Exposure Indices, 7th Ed.  en 5 volumes, documents dans lesquels sont explicitées les bases de fixation des valeurs limites de chacune des 700 substances concernées

Sites Internet

  • INRS : tableau de l'ensemble des valeurs limites réglementaires et indicatives françaises, avec une introduction explicative (rechercher sur « Valeurs limites d'exposition professionnelle aux agents chimiques en France – Ed 984 »)
  • GESTIS - CARATEX Poussières : base de données (GESTIS) dont la maintenance est assurée par l'Institut pour la sécurité et la santé au travail de l'Assurance sociale allemande des accidents de travail et maladies professionnelles (IFA). Cette base de données (en anglais) – International Limit Values for Chemical Agents – répertorie les valeurs limites d'exposition – plus de 1 500 substances – fixées dans une vingtaine de pays (EU, Québec, Japon, Suisse, États-Unis  – NIOSH pas ACGIH). L'accès se fait par le nom anglais ou le n° CAS, le résultat est présenté sous forme d'un tableau des différentes valeurs limites d'exposition existantes (VLEP-8H et VLEP-CT)

Abréviations et acronymes

  • ACD : agent chimique dangereux
  • ACGIH : american conference of governmental industrial hygienists
  • AFNOR : association française de normalisation
  • ANSES : agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail
  • CARSAT : caisse d'assurance retraite et santé au travail
  • CLP : classification labelling packaging
  • CMR : cancérogène, mutagène, reprotoxique

Les catégories utilisées dans ces fiches pour les agents chimiques CMR sont celles de la directive DSD. Les correspondances avec celles du CLP sont les suivantes :

CMR 1 (DSD) équivalent à CMR 1A (CLP)

CMR 2 (DSD) équivalent à CMR 1B (CLP)

CMR 3 (DSD) équivalent à CMR 2 (CLP)

  • COFRAC : comité français d'accréditation
  • CRAM : caisse régionale d'assurance maladie
  • DRT : cirection des relations du travail
  • DSD : directive substances dangereuses
  • GEH : groupe d'exposition homogène
  • GTA : guide technique d'accréditation
  • ICS : international classification for standards
  • IFA : institut für arbeitsschutz der deutschen gesetzlichen unfallversicherung
  • INRS : institut national de recherche et de sécurité
  • ISO : international organization for standardization
  • N° CAS : numéro du chemical abstract service
  • N° EINECS : european inventory of existing commercial chemical substances
  • NIOSH : national institute for occupational safety and health
  • VL-CT : valeur limite d'exposition – court terme
  • VLE : valeur limite d'exposition
  • VLEP : valeur limite d'exposition professionnelle
  • VME : valeur limite de moyenne d'exposition

Cet article fait partie de l’offre

Sécurité et gestion des risques

(476 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire

Logiciels

  • Outil de conversion VLEP
    La concentration des agents chimiques dans l'air peut être exprimée sous deux unités dans le cas des mesures de composés à l'état gazeux. Selon les rapports et parfois les substances, elle pourra être exprimée soit en ppm (1ppm correspond à 1 centimètre cube de l'agent chimique à l'état gazeux par mètre cube d'air) ; soit en milligrammes de l'agent chimique par mètre cube d'air. Utilisez l'outil de conversion des unités de concentrations des gaz dans l'air (ppm/mg/m3) proposé ici.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Sécurité et gestion des risques

(476 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS