Logo ETI Quitter la lecture facile

Le meilleur du net

Le récap’ insolite du mois #6

Posté le par Djibril SOUMAH dans Insolite

Découvrez les news les plus insolites du mois de septembre ! Avec ce mois-ci : un alligator sous hélium récompensé, une peau robotique qui ressent la douleur et une pastèque interactive.

Un alligator sous hélium récompensé par un prix en science

La 30e cérémonie des prix Ig Nobel récompense des recherches scientifiques insolites. Parmi les lauréats, une équipe internationale dont l’étude consiste à exposer un alligator à un mélange d’hélium et d’oxygène. Leur objectif est d’étudier les vocalisations du crocodilien en altérant leur fréquence grâce à l’hélium. Les résultats ont permis de conclure que les sons émis bénéficiaient bien d’un phénomène de résonance et donc qu’ils devaient varier en fonction de la taille de l’animal.
« Quand vous inhalez l’hélium d’un ballon de baudruche, vous commencez à avoir une drôle de voix parce que l’hélium est moins dense que l’air normal, et la vitesse du son plus élevée« , a expliqué Dr. Stephan Reber, principal auteur de l’étude. « Ce qui change avec l’hélium, c’est la résonance, pas les vibrations de nos cordes vocales. Donc un animal qui produit un son différent a de la résonance« .

Une peau robotique capable de ressentir la douleur comme la peau humaine

Des chercheurs australiens sont parvenus à concevoir pour la première fois une peau artificielle répondant aux stimuli douloureux de la même manière que le ferait une peau humain. Cette innovation ouvre la voie au développement de prothèses encore plus performantes et d’applications dans le domaine de la santé.
Les scientifiques du Royal Melbourne Institute of Technology ont annoncé avoir reproduit la boucle de rétroaction des stimuli douloureux avec un niveau de détails sans précédent. Cette peau électronique est non seulement capable de distinguer différentes formes de douleurs, mais également leur intensité. Elle intègre trois technologies de détection distinctes spécialement développées par l’équipe. On retrouve ainsi un matériau électronique extensible fait de silicone biocompatible aussi fin qu’un autocollant, des revêtements réactifs à la température qui se transforment en réponse à la chaleur, et des cellules de mémoire électronique conçues pour imiter la façon dont le cerveau stocke ces informations.
« Nous ressentons constamment des choses à travers notre peau, mais notre réaction à la douleur ne se déclenche qu’à partir d’un certain seuil, notamment lorsque nous touchons quelque chose de trop chaud ou de trop pointu », explique le professeur Madhu Bhaskaran, auteur principal de l’étude.

Découvrez la Game Boy pastèque !

Un étudiant de Singapour a décidé d’installer une Raspberry Pi dans une pastèque et son invention fonctionne très bien !
Dans le détail, cette invention se compose d’une carte à processeur de type Raspberry Pi reliée à des boutons et à un écran LCD, le tout incrusté dans le fruit préalablement vidé. La pastèque utilisée, relativement petite et légère, semble adaptée pour servir de boîtier au système. Elle est à la fois malléable et facile à prendre en main, et suffisamment dure pour maintenir les boutons en place.
Dans la vidéo ci-dessous, l’étudiant utilise son invention pour jouer à Pokémon en ville et dans les transports. Reste désormais à savoir combien de temps cette console organique fonctionnera avant de se mettre à pourrir ?

Pour aller plus loin

Posté le par Djibril SOUMAH


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !